L’obésité du parc auto de l’État enfin traitée

Publié le par

La France est endettée plus que de raison ! C’est un fait désormais établi et connu de tous. Devant l’ampleur du phénomène, l’État semble vouloir mener des actions symboliques. Dans le cadre d’économies décidé par le Premier ministre, François Fillon, qui vise une réduction des dépenses de 10 % en trois ans, le parc automobile sera touché. Comprenant actuellement 75 000 véhicules, il devrait être “drastiquement réduit”. François Baroin, le ministre du Budget, a ainsi promis vouloir abandonner sa prestigieuse Citroën C6 au profit d’une berline plus classique, la C5. Son ministère devrait par ailleurs voir le nombre de ses véhicules réduit de moitié. Ceci pour « montrer l’exemple » dans une période d’austérité nécessaire. Le hic, c’est que des mesures de cet ordre avaient été décidées en 2004 mais n’avaient pas donné grand-chose… Tant il est parfois compliqué de faire évoluer l’Administration. Ces réductions n’auront qu’une valeur réduite mais s’avèrent surtout symboliques.

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter