L’autopartage à Monaco assuré par Vulog et Mobee by SMEG

Publié le par

Le prestataire de technologies de mobilité partagée et l’entité mobilité de la SMEG (Société Monégasque de l’Electricité et du Gaz) s’engagent à simplifier les déplacements des résidents du Rocher, mais aussi des entreprises et des touristes, en développant l’autopartage électrique.

Une voiture en autopartage remplace 5 voitures personnelles et libère 4 places de stationnement. © Felix Fuchs/Unsplash
Une voiture en autopartage remplace 5 voitures personnelles et libère 4 places de stationnement. © Felix Fuchs/Unsplash

L’autopartage s’implante dans de plus en plus de régions et Monaco n’y fait pas exception. Il faut dire que la Principauté, réputée pour ses circuits et son défilé de belles et onéreuses carrosseries, s’est imposée un objectif de réduction des émissions de gaz à effets de serre de 55 % d’ici à 2030. Compte tenu de son relief, cette enclave située près de la Côte d’Azur s’avère pourtant confrontée à un trafic routier dense participant aux nuisances polluantes et sonores – le transport y est responsable de 30 % des rejets de CO2. Par conséquent, l’adoption d’un service d’autopartage efficace apparaît comme la solution idéale pour proposer une alternative à la voiture individuelle et ainsi décarboner le Rocher.

Mutualiser la mobilité monégasque

Au travers de son entité de mobilité Mobee, la SMEG (filiale d’ENGIE) a donc décidé d’équiper sa flotte de véhicules électriques en autopartage avec la technologie de Vulog. Cet acteur reconnu de la mobilité partagée a été choisi pour la connectivité et la flexibilité de son offre, permise grâce à sa plateforme AiMA (Artificial Intelligence Mobility Applied). Celle-ci permet en effet à l’opérateur Mobee by SMEG de gérer et d’optimiser la flotte de véhicules sans aucune limitation liée à la bande passante ou à la perte éventuelle de signal GPS – primordial sur un territoire comprenant de nombreux tunnels.

« Avec les équipes du Gouvernement, nous avons repensé le service dans son intégralité, simplifié les conditions d’abonnement et le parcours client. La solution technologique apportée par Vulog permet une expérience client fluide, performante et 100% dématérialisée » se félicite Thomas Vanquaethem, directeur mobilité électrique pour la SMEG. Et parce qu’une voiture en autopartage remplace 5 voitures personnelles et libère 4 places de stationnement, les clients monégasque de cette offre d’autopartage agrémentée de la technologie Vulog n’ont plus à se préoccuper du stationnement. Pour cause : un partenariat mis en place avec le service des parkings publics de Monaco leur permet de bénéficier de places réservées, gratuites en ouvrage comme en voirie.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Flotte, Autopartage, Mobilité durable, Véhicules connectés, Vulog

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter