L’astuce des Alfa Romeo Giulia et Stelvio pour réduire leur malus

Publié le par

Alfa Romeo France annonce fièrement avoir réussi à réduire de 10 769 euros et 9 468 euros le montant maximal du malus écologique frappant ses véhicules familiaux Stelvio et Giulia. Pour y parvenir, les ingénieurs de la marque ont particulièrement optimisé les motorisations. Précisions.

image d'illustration © Alfa Romeo
image d'illustration © Alfa Romeo

L’entrée en vigueur de la nouvelle grille du malus écologique a bien failli tuer la carrière des Alfa Romeo Stelvio et Giulia en France. Émettant entre 140 et 261 grammes de dioxyde de carbone par kilomètre parcouru, ces deux modèles familiaux allaient fortement être handicapés dans les mois à venir sur le marché national. Certes très exclusive et rare, la version Quadrifoglio des deux modèles était frappé de 30 000 euros de malus. Les entrées de gamme écopant de 230 ou 1 504 euros de malus.

Afin de prolonger les ventes de la berline Giuilia et du SUV Stelvio en France, Alfa Romeo a été contrait de faire évoluer ses motorisations. Aussi, le millésime 2021 des deux modèles reçoit des moteurs plus efficients, répondant à la norme Euro-6d Final.
Les deux véhicules avancent désormais, dans leurs versions les plus extrêmes, des émissions de CO2 en baisse de 21 et 28 g/km.

« Ces résultats ont été obtenus grâce à plusieurs modifications techniques comme l’amélioration aérodynamique sur le soubassement de la voiture, des évolutions sur la boîte de vitesse AT8 et sur le différentiel arrière, un nouvel étagement de boîte de vitesse, la monte de pneumatiques à moindre résistance au roulement, un paramétrage du système Multi-Air optimisé et une diminution des frictions dans les moteurs quatre-cylindres essence », précise Alfa Roméo - constructeur désormais dirigé par le Français Jean-Philippe Imparato - dans un communiqué.

Mots clefs associés à cet article : Alfa Romeo, Bonus-malus

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter