Le service et l’application Nissan Charge étendus à la France

Publié le par

Le constructeur japonais veut rendre la mobilité électrique accessible au plus grand nombre de ses clients. Pour cela, la marque étend son service et ses infrastructures de recharge à sept pays, dont la France.

Le service et l'application Nissan Charge étendus à la France

Nissan ne possède pas encore pléthore de modèles électriques dans sa gamme. On ne recense pour l’instant que deux types de véhicules zéro émission : la Nissan Leaf et l’e-NV200. Néanmoins, le constructeur nippon se targue d’être à l’initiative d’un des réseaux de recharge rapide les plus importants d’Europe, à savoir 140 000 bornes.

Autant de points auxquels les utilisateurs de Nissan Leaf peuvent se brancher grâce à un badge et une application Nissan Charge. Qu’ils habitent désormais en France, mais aussi en Autriche, en Finlande, en Pologne, en Espagne, en Suisse et aux Pays-Bas. Une expansion progressive qui se poursuivra tout au long de l’année 2020.

De nombreux gains et un déploiement paneuropéen

Déjà lancé en Allemagne ainsi qu’en Italie et développé en partenariat avec Plugsurfing, le service Nissan Charge permettra à ses clients ayant fait le choix du 100% électrique de jouir de multiples avantages. En France, par exemple, les trente premières minutes de recharge rapide seront gratuites chez les concessionnaires Nissan équipés.

De même, tous les propriétaires de Nissan Leaf récentes (de 2019 et à venir) se verront offrir l’abonnement pendant 3 ans. Quand ceux conduisant un modèle Leaf antérieur seront exemptés de frais pendant un an, à condition d’y souscrire avant le 31 mars 2020 cependant.

Outre ces privilèges promis par la marque, l’application smartphone Nissan Charge développe aussi une fonctionnalité bien utile : localiser les bornes compatibles aux besoins du conducteur en les recherchant par puissance ou par type de connecteur. Le commencement ou l’arrêt d’une charge à distance est également possible. Enfin, l’expérience ne serait pas complète si l’application ne permettait pas aussi aux clients de planifier leurs futurs trajets en fonction des points de charge.

Mots clefs associés à cet article : Nissan, Véhicule électrique, Borne de recharge, Application

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter