L’Union européenne adopte l’objectif de réduction de 55 % ses émissions de CO2

Publié le par

Après plusieurs heures de négociation, les chefs d’État et eurodéputés sont parvenus à un accord sur un objectif de réduction de 55 % des émissions de gaz à effet de serre en 2030. Cet accord ouvre la voie au "zéro carbone" à l’horizon 2050.

(image d'illustration © Jef132 - Wikimedia - CC)
(image d'illustration © Jef132 - Wikimedia - CC)

Le 21 avril 2021, les négociateurs du Conseil et du Parlement européen sont parvenus à un accord politique provisoire définissant dans la loi l’objectif d’une Union européenne climatiquement neutre d’ici à 2050 et une réduction nette des émissions de gaz à effet de serre d’au moins 55 % d’ici à 2030 par rapport à 1990. Rappelons que les eurodéputés tablaient plutôt sur une baisse de 60 % d’ici à la fin de cette décennie.

À l’avenir, l’UE sera climatiquement neutre

« Nous sommes très satisfaits de l’accord provisoire conclu aujourd’hui, a rappelé João Pedro Matos Fernandes, ministre portugais de l’Environnement et de l’Action pour le climat. La loi européenne sur le climat est "la loi des lois" qui définit le cadre de la législation de l’UE relative au climat pour les trente années à venir. L’Union européenne est fermement résolue à devenir climatiquement neutre d’ici à 2050 et, aujourd’hui, nous pouvons être fiers d’avoir gravé dans le marbre un objectif climatique ambitieux qui peut obtenir le soutien de tous ». Et d’ajouter : « Avec cet accord, nous envoyons un signal fort au monde, juste avant le Sommet des dirigeants sur le climat le 22 avril ».

En ce qui concerne l’objectif 2030, les négociateurs ont convenu de la nécessité de donner la priorité aux réductions d’émissions par rapport aux absorptions. Afin de s’assurer que des efforts suffisants de réduction et de prévention des émissions soient déployés jusqu’en 2030, ils ont introduit une limite de 225 millions de tonnes équivalent CO2 à la contribution des absorptions à l’objectif net. Ils ont également convenu que l’Union visera à atteindre un volume plus élevé de puits net de carbone d’ici à 2030.

Un objectif intermédiaire pour 2040 à définir par la Commission

Les négociateurs ont convenu que la Commission proposerait un objectif climatique intermédiaire pour 2040, le cas échéant, au plus tard dans les six mois suivant le premier bilan mondial réalisé dans le cadre de l’accord de Paris. Il publiera en même temps un budget indicatif prévisionnel des gaz à effet de serre de l’Union pour la période 2030-2050, ainsi que sa méthodologie sous-jacente. Le budget est défini comme le volume total indicatif des émissions nettes de gaz à effet de serre (exprimées en équivalent CO2 et fournissant des informations distinctes sur les émissions et les absorptions) qui devraient être émises au cours de cette période sans mettre en péril les engagements de l’Union au titre de l’accord de Paris.

Mots clefs associés à cet article : CO2, Union européenne, Commission Européenne

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter