L’Oréal Suisse opte pour une flotte sans diesel

Publié le par

La filiale suisse du groupe cosmétique international abandonne le gazole pour des énergies propres au sein de son parc automobile. Une ambitieuse sortie du diesel qui devrait permettre de réduire les émissions de CO2 de 42 %.

 La remise des clés de ces modèle « propres » a été effectuée en présence d'AMAG, Arval et Mobilité gaz. (© L'Oréal Suisse)
La remise des clés de ces modèle « propres » a été effectuée en présence d'AMAG, Arval et Mobilité gaz. (© L'Oréal Suisse)

Pour cette nouvelle année, L’Oréal Suisse a pris une bonne résolution afin de maîtriser son impact environnemental : renouveler l’ensemble de sa flotte en remplaçant les moteurs thermiques par des véhicules plus « verts ». Par conséquent, la centaine de voitures en flotte carbure désormais au gaz naturel/biogaz ou au 100 % électrique pour les modèles alloués aux membres de la direction. La récente remise des clés a d’ailleurs été effectuée en présence des acteurs du projet, à savoir les prestataires AMAG, Arval et Mobilité gaz.

Cette conversion radicale répond à la stratégie écologique que L’Oréal a entamée en 2018 en rejoignant le mouvement Science Based Targets. L’objectif affiché est donc de limiter les émissions de CO2 du groupe dès 2020 en abaissant son empreinte carbone de 180 tonnes par an (soit – 42 %). Le leader mondial de la beauté a même pris l’engagement de réduire ses émissions de CO2 de 25 % sur l’ensemble de sa chaîne de valeur d’ici à 2030, ou encore de rendre tous ses sites neutres en carbone à l’horizon 2025.

Un programme axé sur la mobilité durable

Mais le verdissement du parc n’est pas la seule mesure adoptée par L’Oréal Suisse pour endiguer la pollution engendrée par les déplacements de ses collaborateurs. «  Nous avons décidé de renforcer notre politique de mobilité durable » a ainsi souligné Sophie Berrest, country manager de la filiale helvète.

Outre une politique de voyage privilégiant le train à l’avion pour les trajets professionnels, de même que la mise en place du télétravail, l’entreprise mène une campagne de sensibilisation aux mobilités douces auprès de ses salariés. En 2018, une semaine entière avait en effet été consacrée à ce sujet. Action militante prolongée l’année suivante avec la participation de L’Oréal Suisse au concours national Bike to Work, incitant les employés à venir travailler en vélo.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Mobilité durable, Marché Flottes

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter