L’Honda-e abandonne les rétroviseurs

Publié le par

Présentes sur les différentes versions du prototype préfigurant la version de série de la citadine électrique de Honda, les caméras en lieu et place des rétroviseurs seront de série sur toutes les versions.

Plus discrètes, les caméras améliorent surtout l'aérodynamisme.
Plus discrètes, les caméras améliorent surtout l'aérodynamisme.

Les informations sur la future citadine électrique de Honda continuent de tomber au compte-gouttes. Désormais disponible à la commande, la sobrement baptisée Honda-e révèle un peu plus ses caractéristiques. Présentes sur les deux concepts qui la préfiguraient, les caméras en guise de rétroviseurs sont aujourd’hui officialisées par le constructeur. Cette technologie n’est pour le moment proposée que sur l’Audi e-tron, et l’Honda-e sera vraisemblablement la première citadine à l’embarquer. Le plus inattendu est que ces caméras, en option sur le SUV aux anneaux qui démarre à plus de 80 000 euros, seront incluses de série sur toutes les versions de la japonaise.

Grâce à cette innovation, Honda affirme améliorer le design, l’aérodynamisme et la sécurité de sa citadine. L’image sera restituée en direct sur deux écrans de 6 pouces, dont la luminosité s’ajustera automatiquement. Grâce à ces caméras, le conducteur pourra choisir entre une vue normale et une vue panoramique. Les angles morts seraient, selon Honda, réduits de 10 et 50 % dans chacun des deux cas. Autre avantage, lorsque la marche arrière est enclenchée, l’image est complétée par des lignes de guidage qui facilitent le stationnement.

La Honda-e devrait entrer en production avant la fin de l’année.

Mots clefs associés à cet article : Honda, Véhicule électrique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter