L’Audi A6 se refait une beauté

Publié le par

Au menu de ce restylage, la marque aux anneaux propose des modifications esthétiques discrètes, qui touchent les entrées d’air, les feux antibrouillard ou encore la calandre. À l’arrière, le couvercle de coffre intègre désormais un béquet, et les feux sont redessinés un peu à la façon de BMW. De nouveaux moteurs font leur apparition sur la gamme A6, et l’équipement est enrichi. Les motorisations réussissent le tour de force de gagner en puissance et de voir leurs consommations et rejets polluants réduits d’environ 12 %. Le comportement est aussi amélioré grâce à un système de suspension revu.
La liste des équipements intègre désormais en option les phares directionnels et l’adaptation automatique de l’éclairage ville/route. Sur demande, la banquette arrière peut être remplacée par deux sièges individuels.

Moteurs optimisés

Sous le capot, un nouveau V6 essence de 3 litres et 290 ch fait son apparition, alors que la gamme Diesel débute avec un 2.0 l TDi développant 136 et 170 ch. Ce sont bien entendu ces mécaniques qui devraient retenir l’attention des gestionnaires de parc. Les rejets ne dépassant pas 139 g/km de CO2 avec un bonus/malus neutre. Comme sur chaque automobile moderne qui se respecte, une horde de systèmes de sécurité passive est mise en place. Le Side Assist aide le conducteur au moment de changer de file, lui annonçant la présence de véhicules arrivant derrière lui. Et pour ceux qui peinent à effectuer un créneau, une caméra de recul vient en renfort. Quant aux prix, ils varient peu, avec une entrée de gamme à 35 500 euros.

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter