L’ACEA appelle à la création d’un million de bornes de recharge en Europe d’ici à 2024

Publié le par

Dans un communiqué paru le 11 février 2021, les constructeurs automobiles européens, les organisations écologiques et les associations de consommateurs estiment que l’Union européenne devrait viser un million de chargeurs publics de véhicules électriques d’ici à 2024.

Outre l’infrastructure de recharge publique, l’accent doit être mis sur la recharge sur le lieu de travail et à domicile préconise l'ACEA. © Pixabay
Outre l’infrastructure de recharge publique, l’accent doit être mis sur la recharge sur le lieu de travail et à domicile préconise l'ACEA. © Pixabay

Dans un courrier commun, l’Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA), Transport & Environnement (T&E) et l’Organisation européenne des consommateurs (BEUC) ont demandé aux commissaires européens au climat, aux transports, à l’industrie et à l’énergie de profiter de la révision de la loi sur les infrastructures pour les carburants, prévue cette année, pour exiger la mise en place d’un million de bornes de recharge publiques dans l’ensemble de l’Union en 2024. Et de 3 millions en 2029.

« Fixer des objectifs enverra un signal fort aux consommateurs que le nombre de points de recharge publics suivra le rythme de la flambée des ventes de véhicules électriques dont l’Europe est témoin », expliquent les représentants des associations dans cette lettre. Et de rappeler que « cela offrirait également une certitude indispensable à l’industrie automobile, mais aussi aux opérateurs de réseau, aux opérateurs d’infrastructure de recharge et aux entreprises de transport. La proposition contribuerait également à la création d’un million d’emplois à travers le continent et aiderait l’Union européenne à atteindre ses objectifs climatiques ».

« La Commission européenne doit agir rapidement »

« Les constructeurs automobiles européens conduisent la transition vers l’électromobilité et se surpassent littéralement dans le lancement de nouveaux véhicules électriques », explique Oliver Zipse, président de l’ACEA et P-DG de BMW. « Mais le succès de cet énorme effort est sérieusement menacé par le retard de l’installation des infrastructures de recharge dans l’UE. La Commission européenne doit agir rapidement et fixer des objectifs contraignants pour la montée en puissance des infrastructures de recharge dans les États membres. Sinon les objectifs de réduction actuels de la lutte contre le changement climatique sont menacés. Outre l’infrastructure de recharge publique, nous devons également mettre davantage l’accent sur la recharge sur le lieu de travail et à domicile. »

Remplacer la directive par un règlement pour harmoniser la recharge par pays

Autre initiative intéressante dans ce courrier, les groupes ont également appelé la Commission européenne à proposer de remplacer la directive par un règlement, car cela contribuerait à harmoniser les normes de recharge, les méthodes de paiement pour les consommateurs, la transparence tarifaire, la maintenance et d’autres problèmes dans le marché commun de l’Union européenne. Un règlement permettrait également une mise en œuvre rapide des nouveaux objectifs tandis qu’une directive exigerait leur transposition en droit national, ce qui peut prendre des années.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Borne de recharge, Marché Europe, Véhicule hybride rechargeable, ACEA

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER