Kuantic entre de plain-pied dans l’ère Valeo

Publié le par

Comme l’a symbolisé la nomination de Dominique Doucet à la présidence de Kuantic, l’entreprise est entrée de manière effective dans l’écosystème de Valeo. À la clé, des objectifs ambitieux et internationaux.

Samuel Vals, directeur général de Kuantic, revient sur les nouvelles orientations stratégiques de son groupe, désormais contrôlé par Valeo. (© L’Automobile & L’Entreprise)
Samuel Vals, directeur général de Kuantic, revient sur les nouvelles orientations stratégiques de son groupe, désormais contrôlé par Valeo. (© L’Automobile & L’Entreprise)

Questions à Samuel Vals, directeur général de Kuantic :

L’Automobile & L’Entreprise : Après vos bons résultats en volume au titre de l’exercice 2019, pouvez-vous nous donner quelques précisions sur leur nature ?
Samuel Vals : Nous avons atteint le cap des 300 000 véhicules qui ont recours à nos solutions, ce qui témoigne d’une croissance dynamique, avec un gain de 100 000 voitures. C’est majoritairement le principe du boîtier vide qui est retenu, ce qui est somme toute logique dans la mesure où nous développons une offre industrielle avec les constructeurs. Nous nous adaptons donc à leur stratégie. Par exemple, avec PSA, pour les gros VU, nous équipons souvent en première monte, même si ce n’est pas le cas dans tous les pays. Le boîtier est intégré dans le prix d’achat du véhicule.

Nous entrons dans une nouvelle phase, avec une stratégie by Valeo

A&E : Confirmez-vous avoir changé de dimension avec l’entrée de Valeo dans votre capital ?
SV : C’est effectivement la formule qui convient. Dans un premier temps, il y a eu un travail d’analyse, d’appréhension de nos spécialités. Mais nous entrons désormais dans une nouvelle phase, celle d’une stratégie « by Valeo », au service des constructeurs. La nomination de Dominique Doucet, qui représentait Valeo dans le board de l’entreprise avant, à la présidence de Kuantic, en est une parfaite illustration.

A&E : L’internationalisation semble être une des pierres angulaires de votre stratégie, le confirmez-vous ?
SV : Effectivement, et nous avons parcouru beaucoup de chemin en peu de temps. Nous sommes ainsi présents en Italie, en Espagne, au Portugal, en Allemagne, au Royaume-Uni et en Pologne via un distributeur local dans ce dernier cas de figure. Nous nous tournons aussi vers l’Amérique latine et l’Amérique du Nord. À ce jour, les activités internationales représentent déjà 10 % de nos volumes, ce qui est significatif, car tout s’est fait en douze mois seulement. Nous sommes désormais staffés pour assurer de nouveaux développements, notamment avec les marques du groupe PSA, même si d’autres constructeurs nous observent.

Le carsharing va figurer en complément natif du fleet management

A&E : Pour conclure, quels seront les temps forts de Kuantic en 2020 ?
SV : Tout d’abord, en partenariat avec les banques de PSA et d’Opel, mais aussi avec les concessionnaires, nous allons déployer nos offres avec Opel et Vauxhall, ce qui va renforcer notre poids en France, mais aussi en Allemagne et au Royaume-Uni. De nouveaux contrats seront aussi annoncés avant la fin du premier trimestre 2020, mais ils sont encore en cours de finalisation, donc je ne peux pas en dire plus. Au niveau des produits, nous travaillons sur la compatibilité de nos solutions avec de nouveaux constructeurs, tandis que sur le front du hardware il s’agit d’intégrer tout ce qui est relatif à la couche du carsharing et de ses services associés. Auparavant isolé, l’auto-partage va figurer en complément natif du fleet management. Enfin, sur le volet des flottes, nous sommes actuellement en phase de réflexion, au gré de demandes de certains de nos clients. Faut-il aller vers l’intégration dans les ERP ? Faut-il capter les données des cartes carburants ? C’est à l’étude, en gardant bien à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’aller sur le terrain des logiciels de gestion de parc.

Propos recueillis par Alexandre Guillet

PNG - 5.1 ko
Le développement international de Kuantic va s’opérer à un rythme soutenu dans les prochains mois.

Mots clefs associés à cet article : Autopartage, Multi-modalité, Gestion de parc, Solutions mobiles, Kuantic, Valeo

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter