Klaxit séduit de nouvelles entreprises et collectivités pour une année 2021 record

Publié le par

Alors que le secteur du covoiturage cherche encore son équilibre, la jeune pousse annonce avoir atteint son seuil de rentabilité en 2020 grâce à un modèle économique qui combine entreprises, collectivités et commissions aux trajets. Forte de nouvelles signatures de contrats, elle anticipe déjà une année 2021 record.

capture d'écran - klaxit.com
capture d'écran - klaxit.com

Si 2020 a vu les trajets domicile-travail fortement réduits suite aux confinements successifs, la crise sanitaire n’aura pas eu raison de la santé financière de Klaxit. Avec un exercice comptable positif et un business plan dans le vert pour les années à venir, la start-up a atteint son seuil de rentabilité l’an dernier. « La baisse des volumes de trajets a été compensée par un nombre de signatures record avec pas moins de 14 nouvelles collectivités (dont Montpellier, Rouen, Angers, Metz, Monaco, Beauvais) et par la résilience du modèle économique avec les entreprises. » précise la marque. Forte de 70 % de parts de marché sur les collectivités et 80 % sur les grandes entreprises ayant déjà recours au covoiturage, Klaxit annonce avoir d’ores et déjà récupéré 50 % de ses volumes de trajets et anticipe une année 2021 record.

« L’année 2020 nous a permis de faire la parfaite démonstration de la résilience de notre modèle économique et de sa solidité pour les années à venir. Nous sommes désormais rentables et allons pouvoir investir de manière durable au service de nos clients et des covoitureurs. Avec une dizaine de villes signées qu’il nous reste à lancer d’ici à la rentrée de septembre, nous anticipons une année 2021 record concernant les volumes de trajets malgré le redémarrage progressif du début d’année. » déclare Julien Honnart, Président et Cofondateur de Klaxit.

Plus de 20 collectivités et 300 entreprises clientes

En dehors de l’Île-de-France qui investit 6M€ sur 15 mois avec trois opérateurs dont Klaxit, la jeune pousse est en contrat exclusif avec 20 collectivités représentant 70 % des subventions publiques au covoiturage votées en région suite à l’adoption de la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM). Du côté des entreprises, elle revendique plus de 300 clients dont 80 % des entreprises du CAC 40 ayant souscrit à une solution de covoiturage.

Un potentiel qui présage une année 2021 record pour la start-up. « En témoignent les lancements de Rouen et Beauvais qui ont respectivement atteint 1 000 et 650 trajets par semaine dès la deuxième semaine de lancement, juste avant le second confinement. » souligne-t-elle. Car malgré les nombreuses restrictions sur les déplacements et le télétravail imposé, Klaxit a d’ores et déjà récupéré 50% de ses volumes hebdomadaires de mars 2020 (pré-confinement) et prévoit de dépasser 100 000 trajets mensuels, à partir de la rentrée de septembre. La marque anticipe déjà une accélération de la reprise à partir de la mi-mai, concomitamment avec les plans de retour sur site des entreprises qui s’échelonnent du printemps jusqu’à la rentrée.

Mots clefs associés à cet article : Covoiturage, Klaxit

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter