Kia Stonic à l’assaut de l’Europe

Publié le par

Né dans les studios du centre de design du constructeur à Francfort, fabriqué en Corée-du-Sud, le crossover de Kia doit permettre à la marque de gagner des parts de marché partout en Europe.

Le Kia Stonic offre un bon rapport prix/équipement.
Le Kia Stonic offre un bon rapport prix/équipement.

À l’image du chef du design et président de Kia Motors Corporation, Peter Schreyer, les responsables de Kia définissent le Stonic comme un « crossover urbain énergisant ». En rouge ou en biton jaune et noir c’est sûrement vrai, mais on peut regretter que les lignes de ce SUV compact ne soient pas plus originales par rapport à la concurrence japonaise.

Avec ses 4,140 m de long, 1,760 m de large, 1,520 m de haut, il accueille cinq adultes et affiche un volume de coffre de 352 litres grimpant jusqu’à 1155 litres une fois les sièges arrière rabattus. Mais pour s’imposer, le constructeur a surtout doté son Stonic de nombreuses aides électroniques à la conduite (freinage d’urgence autonome avec détection des piétons, alerte de vigilance du conducteur…) et d’un pack navigation avec services connectés TomTom Live mis à jour gratuitement pendant sept ans, ce qui est peu courant. À noter que les finitions Active Business et Launch Edition Business bénéficient en série ou en option de tous ces équipements.

Priorité au moteur essence 3 cylindres

Kia propose pour son crossover un diesel CRDi de 1.6 l/110 ch qui a pris un petit coup de vieux au vu des nouvelles contraintes environnementales. En entreprise, il laissera place au petit essence 3 cylindres 12 soupapes 1.0 l T-GDi qui développe 120 chevaux.

La boîte manuelle à six rapports n’est pas des plus agréables, et il faudra attendre l’an prochain pour disposer d’une boîte de vitesses automatique DCT à double embrayage. Si l’on ne conduit pas trop sportivement, cette mécanique 1.0 l turbo garde des consommations raisonnables (6,8 l/100 km lors de notre essai). Quant à ses émissions de CO2, elles se maintiennent sous la barre fatidique des 120 g/km qui vaudra un malus en 2018.

Malgré la garantie de 7 ans (ou 150 000 km), les valeurs résiduelles du Stonic n’atteignent pas toujours des sommets, ce qui a un impact sur les loyers en LLD. Pourtant, si les gestionnaires de parc ont un œil critique sur le TCO, le Stonic ne s’en sort pas si mal face aux Renault Captur, Peugeot 2008 ou Citroën C3 Aircross.

Mots clefs associés à cet article : Kia, SUV

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER