Jaguar Land Rover renie le thermique au profit de l’électrique

Publié le par

Jaguar Land Rover fait sa révolution électrique. Thierry Bolloré, le nouveau patron du groupe, a présenté ce matin sa stratégie baptisée « Reimagine » pour les années à venir.

image d'illustration © Jaguar Land Rover
image d'illustration © Jaguar Land Rover

C’est officiel : Jaguar Land Rover met les doigts dans la prise. Le groupe automobile britannique (propriété de l’Indien Tata Motors, ndlr) vient d’annoncer par la voix de son directeur général, Thierry Bolloré, l’électrification totale de ses gammes à l’horizon 2025, dans le cadre de son nouveau plan stratégique « Reimagine ». Adieu mazout et autres V6 ou V8, place à la fée électricité sur l’ensemble des modèles prochainement commercialisés... et à l’hydrogène dans un avenir un peu plus lointain.

Plan produit ambitieux

« Au sein de l’industrie automobile mondiale, Jaguar Land Rover est unique. [Le groupe] est le créateur de modèles sans équivalents. [...] D’ici à 2030, au sein de chaque famille de véhicules, Jaguar et Land Rover disposeront progressivement de modèles 100 % électriques. À cet horizon, en plus de la gamme Jaguar tout électrique, l’objectif est que 60% des modèles de Land Rover vendus soient équipés de groupes moteurs à zéro émission », a fait savoir Thierry Bolloré, lors d’une conférence de presse numérique.

JPEG - 84.5 ko
Thierry Bolloré présente la stratégie "Reimagine" de Jaguar Land Rover. © Capture A&E

Le directeur général a ensuite précisé le plan produit de chacune des deux marques : « au cours des cinq prochaines années, Land Rover accueillera six modèles 100 % électriques pour conforter sa position de leader mondial des SUV de luxe au travers de ses trois familles : Range Rover, Discovery et Defender. Le premier modèle électrique pur sera lancé en 2024 ».

Concernant Jaguar : « D’ici à 2025 [la marque] aura accompli une transformation complète. Ce sera alors une marque de luxe 100 % électrique dotée d’un nouveau portefeuille de modèles. [...] Le modèle qui devait remplacer la Jaguar XJ ne fera pas partie du nouveau portefeuille mais le nom pourrait être réutilisé. »

Nouvelles plateformes, nouvelle organisation, nouvelles synergies avec Tata Motors

Les futurs véhicules du groupe britannique reposeront sur de nouvelles plateformes spécifiques.

« En concentrant le nombre de plateformes et de modèles pouvant être produits dans chaque usine, Jaguar Land Rover sera en mesure d’établir de nouveaux standards en matière de productivité et de qualité dans l’industrie du luxe », développe un communiqué précisant par ailleurs que le constructeur « préserve ses unités de production et de montage au Royaume-Uni et dans le reste du monde » .

Mots clefs associés à cet article : Jaguar, Land Rover, Tata, Véhicule électrique, Véhicule thermique, Pile à combustible

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER