Infractions routières : début des échanges transfrontaliers avec le Danemark

Publié le par

À compter de ce mercredi 4 novembre, les autorités françaises mettent en place les échanges transfrontaliers d’informations relatives aux infractions routières avec le Danemark.

La France pratique désormais des échanges transfrontaliers d’informations avec au total 19 pays de l’Union européenne et le Royaume-Uni. / DR
La France pratique désormais des échanges transfrontaliers d’informations avec au total 19 pays de l’Union européenne et le Royaume-Uni. / DR

Le Danemark vient s’ajouter dès aujourd’hui à la longue liste des pays avec lesquels la France échange des informations relatives aux infractions routières. Réciproquement, les conducteurs français commettant des infractions routières relevées par radar sur les routes danoises pourront être poursuivis par les autorités de ce pays. L’Hexagone pratique désormais des échanges transfrontaliers d’informations avec au total 19 pays de l’Union européenne et le Royaume-Uni. Parallèlement, elle échange également des informations de même nature avec la Suisse, sur la base d’un accord bilatéral spécifique. Pour Marie Gautier-Melleray, déléguée interministérielle à la sécurité routière, « la généralisation des échanges transfrontaliers en Europe est une avancée car elle assure l’égalité de traitement entre conducteurs français et étrangers ».

Depuis le déploiement des radars vitesse en France, environ 21% des infractions
relevées (50% en période estivale) concernent des véhicules immatriculés à l’étranger
, alors qu’ils ne représentent que 5% à 6% du trafic. En un an (d’octobre 2019 à septembre 2020), un peu plus de 4 500 infractions (4 538) ont été commises sur les routes françaises par des véhicules immatriculés au Danemark.

Mots clefs associés à cet article : Amende

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter