Inédit partenariat entre Hyundai et Virtuo

Publié le par

Le constructeur coréen va fournir des véhicules électriques à la start-up spécialisée dans la location de courte durée et se rémunèrera directement sur les locations effectuées. Un business model insolite en matière de distribution automobile.

image d'illustration © Hyundai
image d'illustration © Hyundai

Hyundai et Virtuo se lancent dans le “revenue sharing” . Dans le cadre de l’électrification de sa flotte [objectif de 50 % de véhicules électriques à l’horizon 2025, ndlr] Virtuo s’est tourné vers le constructeur coréen, au catalogue assez fourni en la matière.

Pour venir épauler les Peugeot 208, Fiat 500X, Mercedes Classe A et GLA déjà proposées en location libre-service, la version restylée du SUV électrique Kona a été retenue. Pour mémoire, ce véhicule offre, dans le cadre des versions équipées d’une batterie de 64 kWh, jusqu’à 484 kilomètres d’autonomie entre deux charges. Soit de quoi rassurer les automobilistes et, dans le cas présent, les clients louant un véhicule pour leurs déplacements ponctuels.

>> À LIRE AUSSI : [Vidéo] Valéria Yanes (Virtuo) : « Plus de 6 000 journées de location offertes aux soignants »

Contrairement à ce qui se pratique d’habitude, auprès des particuliers comme des professionnels, Virtuo n’a pas opté pour l’achat ou la location des véhicules de sa flotte. En partenariat avec Hyundai, un nouveau business model a vu le jour. Il s’agit du “revenue sharing”. En clair, le constructeur « met ses véhicules à disposition de la start-up, qui s’occupe ensuite de les proposer à ses utilisateurs et prend en charge également les prestations de lavage et d’entretien entre chaque location. À la fin de chaque mois, environ 20 % du chiffre d’affaires récolté via la plateforme de location sur ces véhicules est reversé » à la marque avec « une garantie de plancher minimum » est-il expliqué dans un communiqué.

« À travers ce nouveau business model, nous essayons d’imaginer à quoi peut ressembler le futur de la distribution automobile dans les grandes villes », commente Karim Kaddoura, co-fondateur de Virtuo dont les services se présentent « comme une alternative à la possession de voiture personnelle ». Dans un premier temps et dès le 4 février prochain, 40 exemplaires du Hyundai Kona Electric seront déployés dans les stations parisiennes. Un volume qui devrait être multiplié par deux d’ici l’été. Avant que la formule ne soit dupliqué dans d’autres agglomérations.

Mots clefs associés à cet article : Hyundai, Location de courte durée (LCD), Virtuo

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter