Hyundai et Ineos s’allient dans l’hydrogène

Publié le par

Le constructeur coréen a décidé d’apporter son aide à son homologue britannique en matière de mobilité hydrogène.

L’entreprise britannique Ineos ne cesse de créer la surprise. Quelques mois après avoir présenté le 4 X 4 Grenadier, figure de proue de sa nouvelle activité de constructeur automobile, le groupe pétrochimique Ineos vient de signer un protocole d’accord avec Hyundai afin « d’explorer de nouvelles opportunités visant à accélérer l’économie mondiale de l’hydrogène », selon un communiqué.

« Hyundai et Ineos étudieront conjointement les opportunités de production et de fourniture d’hydrogène ainsi que le déploiement mondial d’applications et de technologies liées à l’hydrogène. Les deux entreprises chercheront à faciliter les projets des secteurs publics et privés axés sur le développement d’une chaîne de valeur de l’hydrogène en Europe », peut-on également lire dans le document.

L’Ineos Grenadier, un 4 X 4 "zéro émission" ?

Outre ces activités de recherche et de prospection, l’accord conclu entre le groupe britannique et le constructeur coréen prévoit la fourniture au premier par le second de la technologie fuel-cell équipant le SUV Nexo.

Concrètement, le système de pile à combustible modulaire de Hyundai sera monté sur l’Ineos Grenadier, à titre d’expérimentation dans un premier temps. Pour mémoire, lors de la présentation du véhicule cet été, Ineos avait précisé que celui-ci est motorisé par des six-cylindres en ligne essence et Diesel de 265 et 340 chevaux fournis par BMW.

Mots clefs associés à cet article : Hydrogène, Hyundai Motor Group, Ineos

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER