Guillaume de Sazilly devient le nouveau directeur de Mini France

Publié le par

Il y a du mouvement au sein de l’organisation Mini. Pierre Jalady a en effet été promu à la tête de Mini Europe, cédant ainsi son fauteuil de directeur du département Mini France à Guillaume de Sazilly.

Guillaume de Sazilly. © BMW Group
Guillaume de Sazilly. © BMW Group

Le 1er mars 2020, le monde automobile a connu de nombreux changements. Outre l’application de la nouvelle homologation WLTP et l’alourdissement du malus écologique, ce jour a également officialisé la prise de fonction de Guillaume de Sazilly au poste de directeur de Mini France. Dorénavant membre du Comité exécutif de BMW Group France, présidé par Vincent Salimon, il succède donc à Pierre Jalady. Ce dernier, qui occupait le poste depuis avril 2017, prend du galon en rejoignant le siège de BMW Group à Munich en tant que chef de Mini Europe.

Un fidèle professionnel

Si Guillaume de Sazilly a accédé à cette mission de haute responsabilisation, ce n’est pas par hasard. Ce diplômé de l’ESCP Business School de 39 ans a démarré sa carrière en 2004 au sein de BMW Group France. Après une petite escapade vers d’autres contrées professionnelles dans la société de production audiovisuelle Connaissance du Monde (entre 2009 et 2013), Guillaume de Sazilly a réintégré le groupe pour ne plus le quitter. Il a alors été chargé des produits financiers de Mini avant de s’atteler à la tache de directeur marketing de BMW Motorrad puis de l’expérience client chez BMW et Mini. Avant de finir par prendre les rênes de Mini France.

Son patron, Vincent Salimon, n’a pas manqué de célébrer cette nomination et de louer les capacités de son nouvel administrateur. « Sa vision transversale des activités et sa fine connaissance du marché Français, du réseau et des équipes seront des atouts indéniables pour maintenir et même accélérer la success story de Mini en France », a-t-il estimé. Sans oublier de remercier Pierre Jalady « pour sa contribution au succès des marques BMW et Mini ces dernières années. » Avec cette nouvelle impulsion RH et la récente sortie de sa fameuse citadine en version 100 % électrique, l’avenir de Mini s’annonce donc grand et prometteur.

Mots clefs associés à cet article : BMW, Mini, Marché France, Marché Europe

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter