Green NCAP décerne ses étoiles vertes… et la Fiat Panda se fait étriller !

Publié le par

Dérivé de l’Euro NCAP qui évalue la sécurité des véhicules, le label qui estime leur aspect écologique vient de noter trois nouvelles voitures : la Seat Arona, la Skoda Octavia et la Fiat Panda…

Testés en laboratoire et sur route, les trois challengers ont vu leurs performances appréciées selon deux critères principaux.
Testés en laboratoire et sur route, les trois challengers ont vu leurs performances appréciées selon deux critères principaux.

La troisième et dernière manche du match Green NCAP a eu lieu et les résultats sont mitigés. Sur les trois voitures en lice, seule la Seat Arona a su décrocher quatre étoiles vertes sur cinq. Le mini-crossover de la marque espagnole se place donc en tête de ce trio devant la familiale Octavia du Tchèque Škoda (affichant un score de trois astres seulement). Arrive ensuite, sur la troisième marche du podium et auréolée de deux faibles étoiles, la Panda de Fiat en mode GNV. Un comble quand on sait que celle qui la précède au classement roule… au diesel !

Testés en laboratoire et sur route, les trois challengers ont vu leurs performances appréciées selon deux principaux critères : les émissions polluantes (ou indice Clean Air) et son efficacité énergétique (en d’autres termes, sa dimension économique par rapport à sa consommation).

Et sur les deux tableaux, c’est donc le petit SUV essence de Seat qui remporte le combat haut la main avec respectivement 9,8/10 et 6,1/10. Si le véhicule n’atteint pas la note maximale, c’est à cause de son comportement sur « autoroute à forte charge », justifie Green NCAP sur son site.

Panda trop gourmand

La troisième génération de Škoda Octavia, testée avec un moteur diesel 2.0 de 110 kW, se montre elle plus constante dans ses capacités. Un joli 6,7/10 en Clean Air et un respectable 5,7/10 en énergie que le modèle doit « à la recirculation des gaz d’échappement, à la réduction sélective du catalyseur et à un filtre à particules diesel. »

Des attributs que ne possède apparemment pas la Fiat Panda, dont le contrôle des particules a été jugé « médiocre ». Fonctionnant au gaz naturel comprimé et à l’essence, la Panda est équipée d’un réservoir thermique de 35 litres qui, lui, a été qualifié de « défaillant ». Des adjectifs pas vraiment mélioratifs qui ont conduit à des notes dépassant de peu ou n’atteignant pas la moyenne : 5,5/10 (Clean Air) et 4,9/10 (Energie). De quoi faire de la Panda une espèce en voie d’extinction ?

Mots clefs associés à cet article : Fiat, Seat, Skoda, Pollution, Euro NCAP, Green NCAP

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter