Forte hausse de la mortalité routière au mois d’août

Publié le par

Les données publiées par l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière font état d’une hausse du nombre de tués sur les routes au mois d’août. Ainsi, 290 décès ont été enregistrés, soit quarante-quatre de plus que l’année précédente.

Après des mois où le nombre de tués sur les routes s'était stabilisé, le bilan estival s'annonce mauvais.
Après des mois où le nombre de tués sur les routes s'était stabilisé, le bilan estival s'annonce mauvais.

La mortalité routière repart à la hausse. Alors que le nombre de tués sur les routes s’était stabilisé au mois de juillet, l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) constatant une «  mortalité plutôt stable sur les voies en agglomération, en baisse sur autoroute mais en augmentation sur les routes hors agglomération », le mois d’août affiche un tout autre bilan.

Selon les données publiées par l’organisme, 290 personnes ont perdu la vie sur les routes entre le 1er et le 31 août derniers. Soit 17,9 % de plus que l’an dernier à la même période.

L’ONISR a également recensé 4 313 accidents corporels au cours du mois écoulé (contre 4 156 en 2018, soit 3,8 % d’augmentation) et comptabilisé un total de 5 652 blessés sur les routes métropolitaines. Une donnée en augmentation de 4,5 % par rapport à l’an dernier, où 5 407 blessés avaient été enregistrés.
«  Les automobilistes et les motards ont été plus touchés que les cyclistes et les piétons », conclut l’Observatoire.

Après des mois où le nombre de tués sur les routes s’était stabilisé, le bilan estival s’annonce mauvais.

Mots clefs associés à cet article : Sécurité routière, mortalité routière

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter