Ford et Bosch testent un système de parking autonome

Publié le par

Au cœur de la ville de Detroit, le constructeur automobile américain Ford s’est allié à l’équipementier allemand Bosch pour lancer un projet de stationnement automatisé permettant au véhicule de se garer lui-même à l’intérieur d’un parking couvert.

Le stationnement autonome permettrait à un parking d'accueillir 20 % de véhicules supplémentaires. (© Ford)
Le stationnement autonome permettrait à un parking d'accueillir 20 % de véhicules supplémentaires. (© Ford)

Se garer semble être un défi, voire un enjeu de mobilité, pour demain. Après Nissan expérimentant le parking payé en électricité, voilà que Ford met désormais à l’épreuve le stationnement en conduite autonome. Lieu des essais : Detroit, aux États-Unis, et plus particulièrement son quartier de Corktown. Ce dernier se situe aux abords du nouveau site Ford consacré au développement de solutions visant à améliorer la mobilité urbaine. Cette innovation est menée main dans la main avec la société immobilière Bedrock, qui prête l’un de ses parkings couverts, et s’appuie sur une technologie conçue par Bosch.

Comme le dévoile cette vidéo de démonstration, les véhicules tests de Ford communiquent avec les infrastructures intelligentes de stationnement conçues par Bosch. En arrivant dans le parking, le conducteur laisse sa voiture dans une zone indiquée et délimitée, puis il utilise une application smartphone afin de lancer la manœuvre de stationnement. Les capteurs du robot identifient et localisent la voiture pour guider son garage et lui signalent les obstacles sur sa route pour éviter les piétons par exemple. Si un danger est détecté, le véhicule s’arrête donc immédiatement. Enfin, si le parking est automatisé, la sortie de place l’est aussi, commandée par le propriétaire via l’application.

Faire évoluer la science et les consciences

« En plus de réduire considérablement la durée du stationnement, nous considérons cette solution comme […] offrant un confort ultime à nos utilisateurs » fait ainsi valoir Heather Wilberger, directrice de l’information chez Bedrock. Un gain de temps mais aussi une optimisation de l’espace, rare en ville, puisqu’un même lieu pourrait accueillir jusqu’à 20 % de véhicules en plus. Loin d’être gadget, cette initiative inédite démontre également qu’il est possible de combiner des infrastructures existantes avec les technologies les plus récentes. Et peut-être faire avancer la confiance du grand public envers la conduite autonome.

« Notre travail avec Bosch et Bedrock s’inscrit parfaitement dans notre vision du futur, qui comprendra des véhicules de plus en plus autonomes et connectés à leur environnement pour contribuer à améliorer le quotidien de nos utilisateurs » avance Ken Washington, directeur en charge de la technologie chez Ford Motor Company. Le constructeur se montre désireux de voir s’étendre la gamme de technologies d’aide à la conduite Ford Co-Pilot360 avec cette tentative prometteuse. Car, en plus du simple stationnement, il espère pousser un véhicule à se rendre seul dans des zones spécifiques du parking, telles que le centre de lavage ou les bornes de recharge.

Mots clefs associés à cet article : Ford, Parking, Véhicules autonomes, Aides à la conduite

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter