Fnac Darty : le casse-tête d’une flotte de livraison verte et responsable

Publié le par

Rouler plus vert sans pour autant exploser les coûts, voilà le défi qu’entend relever Fnac Darty. Le groupe, engagé dans une politique RSE d’envergure, profitera du prochain renouvellement de ses 3,5 t en LLD pour s’orienter vers un mix énergétique.

Fnac Darty : le casse-tête d’une flotte de livraison verte et responsable

Une question complexe ! Voilà maintenant six mois qu’Olivier Bechu, directeur métier et organisation réseau dernier kilomètre de Fnac Darty, travaille sur le dossier. Si le groupe a entamé en 2015 le verdissement de sa flotte d’entreprise avec l’intégration de BlueUtility, c’est aujourd’hui sa flotte de livraison qu’il souhaite renouveler. Au total cela représente 435 véhicules, essentiellement des Fiat Ducato 20 m3.

Pour le responsable, « cette démarche s’opère dans une réflexion globale propre au groupe, qui souhaite répondre de manière responsable à la problématique d’une livraison vertueuse et respectueuse de son environnement. Toutefois cela aura un coût, et nous ne pouvons pas nous permettre de l’exploser. Dans notre schéma d’organisation logistique, par rapport à nos besoins et aux nombreux paramètres à prendre en considération, il n’existe pas de réponse toute faite. Nous serons obligés d’adapter nos tournées de livraison en conséquence ».

Vers un mix énergétique dès 2019

JPEG - 3.3 Mo
Olivier Bechu, directeur métier et organisation réseau dernier kilomètre de Fnac Darty.
Avec 80 % du territoire couvert en « livraison dès le lendemain », dont 100 % des grandes agglomérations desservies avec les contraintes de circulation que cela suppose, le renouvellement de la flotte de livraison Fnac Darty apparaît comme une évidence. « C’est toute l’image de l’entreprise qui est en jeu. Nous voulons être irréprochables et porter les valeurs d’une consommation utile et raisonnée, tout en gardant notre offre de service premium », affirme Olivier Bechu. Et si les synergies liées à la fusion des enseignes ont permis d’optimiser les distances parcourues par les transporteurs, pour le groupe ce n’est pas suffisant.

« À date, nous sommes en pleine prospective. Nous testons de l’électrique mais aussi des véhicules au gaz. Nos liens privilégiés avec nos partenaires, loueurs et constructeurs nous permettent d’avoir du matériel de prêt pour nos essais en conditions réelles », précise le responsable. Le groupe a déjà testé des Renault Master Z.E. en version 13 m3. Si les retours d’expérience des livreurs sont bons, l’autonomie de 120 kilomètres ne couvre qu’une partie des besoins logistiques. Les VU au gaz sont eux capables d’assurer 180 à 200 kilomètres.

La flotte de livraison Fnac Darty pourrait donc se constituer d’un mix énergétique avec des véhicules roulant au gaz, des moteurs 100 % électriques, sans oublier du diesel pour couvrir les longues distances. « Car il y a toujours un risque de ne pouvoir terminer la tournée, qui peut atteindre jusqu’à 300 kilomètres par jour, poursuit Olivier Bechu. Même si pour l’électrique l’installation de bornes de recharge fait partie du cahier des charges, nous devons prendre en considération la localisation des infrastructures, en général assez éloignées de nos plates-formes de livraison, ce qui ajoute du kilométrage. Sur certains territoires, nous attendons encore que les infrastructures adéquates soient installées. Nous regardons même à des investissements avec d’autres entreprises sur les zones industrielles. »

Abandonner la LLD au profit de l’achat ?

JPEG - 2.4 Mo
Le groupe couvre 80 % du territoire en « livraison dès le lendemain ».
Une autre question se pose à notre professionnel. Si toute la flotte de livraison Fnac Darty est en location longue durée sur 48 mois en moyenne – le groupe ayant choisi Fraikin –, ses avantages s’amoindrissent en passant à une mobilité verte. Olivier Bechu explique : « Il y a très longtemps nous achetions nos véhicules, et nous pourrions aujourd’hui y revenir au vu des incitations fiscales actuelles. Les véhicules verts sont soumis à un suramortissement qui peut atteindre jusqu’à 40 % de la valeur. Si demain le loueur peut répercuter le suramortissement dans les loyers, nous resterons en LLD. Mais pour l’instant ce n’est pas le cas. »

Le groupe attend donc une position ferme des loueurs sur ce point avant de prendre sa décision. Toutefois, Fnac Darty doit déterminer sa stratégie pour le prochain cycle de renouvellement, qui arrivera en fin d’année, pour permettre l’arrivée des premiers véhicules de livraison verts début 2019.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Flotte

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER