Flotimmat facilite les démarches d’immatriculation des flottes automobiles

Publié le par

Lancée il y a tout juste un an, la plate-forme web d’immatriculation Flotimmat enregistre à date plus de 3 000 dossiers de cartes grises pour le compte de flottes d’entreprise. Parmi les démarches les plus effectuées : un changement d’adresse, de raison sociale, de titulaire ou une demande de duplicata. Actuellement, la start-up compte une vingtaine de clients récurrents à l’instar d’Enedis, de GRDF, de Sogetrel ou encore de Via Location.

Cédric Lefoul et Jean-Michel Gaultier, fondateurs de Cartaplac.
Cédric Lefoul et Jean-Michel Gaultier, fondateurs de Cartaplac.

«  Flotimmat est né dans l’objectif d’apporter une réponse rapide et fiable aux responsables de parc pour leurs démarches administratives d’immatriculation, un poste bien souvent chronophage » explique Cédric Lefoul, fondateur-directeur marketing & communication de la société. Puis il ajoute : « Depuis la fermeture des guichets en préfecture à l’automne 2017, notre ambition est de fournir un service complet tant aux professionnels qu’aux particuliers. Nous garantissons un savoir-faire et des conseils pour optimiser une gestion efficace des modifications d’immatriculation d’un parc de véhicules. Notre société mère, Cartaplac, est habilitée par la Préfecture et agréée par l’État pour accompagner les entreprises à enregistrer tous les types de démarches en matière de cartes grises. »

Rapidité et instantanéité

Avec une trentaine d’opérateurs dédiés au traitement à distance et en simultané, la plate-forme est capable d’enregistrer jusqu’à 400 demandes par jour pour les professionnels. Là où avant les gestionnaires étaient limités à 12 dossiers déposés, l’interface permet de gagner du temps avec la possibilité de réaliser une ou plusieurs démarches groupées : enregistrement de cessions, vente ou achat de véhicules, changement de raison sociale, rachat, cession ou déménagement de société, mais aussi duplicata (détérioration, perte ou vol de carte grise). Les justificatifs (contrôle technique, extrait de KBIS, demande et mandat d’immatriculation, déclaration de cession de flotte par exemple) se communiquent en ligne. Selon Cédric Lefoul, « la démarche prend au total entre quinze et vingt minutes pour un coût par véhicule de 17,44 euros hors taxes. Le prix, sur devis, est dégressif en fonction du nombre de dossiers à traiter. Toutefois, l’accès et la mise en place du service Flotimmat ne nécessitent aucun investissement ».

Suivi des dossiers en ligne

L’envoi du dossier au Système d’immatriculation des véhicules (SIV) est validé à réception du paiement par l’entreprise, car « pour certaines flottes les budgets sont importants ». Une fois les dossiers validés par l’Agence nationale des titres sécurisés (ANTS), les responsables de parc peuvent télécharger l’ensemble des certificats d’immatriculation provisoires (CPI) depuis leur espace professionnel, sur lequel Flotimmat garantit la disponibilité et la traçabilité des dossiers en ligne. Les cartes grises sont ensuite envoyées sous 24/48 heures par lettre recommandée.« À tout moment, les gestionnaires de flotte peuvent se connecter pour générer une nouvelle demande en cas de perte ou de vol de carte grise », conclut le fondateur de la start-up.

La même formule existe aussi pour les assureurs (Assurimmat) et les professionnels de l’automobile (Pro-immat). Du côté des particuliers, Cartaplac compte aujourd’hui un réseau de 16 agences, situées principalement dans l’ouest de la France. Elles accompagnent les usagers et traitent environ 12 000 cartes grises par mois. Les taxes (63 millions d’euros depuis la création de la société en 2010) sont intégralement reversées à l’État.

Mots clefs associés à cet article : Carte grise, Flotimmat, Cartaplac

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER