Fiat-Chrysler souhaite fusionner avec Renault

Publié le par

Le groupe Renault a reçu une proposition de fusion à 50/50 de la part de groupe italo-américain Fiat-Chrysler Automobiles (FCA). Le conseil d’administration du groupe français s’est réuni ce lundi matin.

Si les deux groupes automobiles venaient à fusionner, cela donnerait naissance au troisième plus grand groupe du secteur.
Si les deux groupes automobiles venaient à fusionner, cela donnerait naissance au troisième plus grand groupe du secteur.

La naissance d’un nouveau géant de l’automobile est en marche. Fort d’un portefeuille composé de neuf marques (Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Abarth, Chrysler, Maserati, Dodge, Jeep, et Ram), le groupe italo-américain FCA vient d’approcher officiellement le groupe Renault, constitué des marques Renault, Alpine, Dacia, Renault Samsung Motors et Lada, en vue d’une fusion de leurs activités.

« Fiat Chrysler Automobiles a fait parvenir aujourd’hui [lundi 27 mai, ndlr] une lettre non contraignante au groupe Renault proposant une combinaison de leurs activités respectives sous la forme d’une fusion à 50/50 », annonce l’entreprise dans un communiqué.

Une information confirmée par le groupe automobile français, qui a convoqué dans la foulée son conseil d’administration pour étudier la proposition émanant de son concurrent italo-américain. À l’issue de cette réunion, les membres ont indiqué « étudier avec intérêt l’opportunité d’un tel rapprochement » issu de discussions menées depuis plusieurs semaines, comme l’a révélé le quotidien économique britannique The Financial Times dans son édition du samedi 25 mai 2019.

Un géant automobile produisant 8,7 millions de véhicules

Si le conseil d’administration du groupe automobile français n’a pas encore fait connaître son avis sur le projet présenté, la proposition de FCA ne semble pas effrayer l’État français (actionnaire à hauteur de 15,01 % du groupe Renault), comme l’a indiqué Sibeth Ndiaye, la porte-parole du Gouvernement, sur BFMTV.

« Il nous faut regarder les conditions dans lesquelles il se réalise, mais nous encourageons le rapprochement entre FCA et le groupe Renault », a-t-elle déclaré.

Si les deux groupes automobiles venaient à fusionner, cela donnerait naissance au troisième plus grand groupe du secteur avec des volumes de ventes atteignant 8,7 millions de véhicules. L’entité créée pourrait être cotée à Paris, New York et Milan, selon les souhaits de FCA.

Mots clefs associés à cet article : Fiat, Renault, FCA - Fiat Chrysler Automobiles, Groupe Renault

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER