FCA et Engie déploient un giga projet de réseau de charge intelligent

Publié le par

Fiat Chrysler Automobiles, avec Engie et Terna, a inauguré un ambitieux programme d’infrastructures V2G (vehicle to grid) sur le site historique de Mirafiori, en Italie. En schématisant, on peut dire qu’il s’agit d’une solution de stockage et de recharge électrique multidirectionnelle.

DR / FCA
DR / FCA

Après une première présentation en mai 2020, passée relativement inaperçue en pleine période de déconfinement, FCA vient d’inaugurer officiellement son vaste projet pilote de plate-forme V2G à Mirafiori, en Italie, en présence de John Elkann, président de FCA, et de nombreuses personnalités politiques italiennes, et avec le soutien de la commissaire européenne à l’Énergie, Kadri Simson. L’objectif est de mettre en œuvre une solution de recharge bidirectionnelle bénéficiant d’un regroupement physique en un seul point d’interconnexion avec le réseau électrique et capable d’interagir avec les autres ressources énergétiques du site.

Pour mener à bien ce projet d’envergure (3 000 m2, 10 kilomètres de câbles, 64 points de recharge rapide bidirectionnels avec une puissance allant jusqu’à 50 kW à terme…), FCA s’est associé à Terna (réseau) et à Engie Eps, qui assure la gestion centralisée et intelligente de l’infrastructure. Précisons que le siège social d’Engie Eps est naturellement situé à Paris, mais que les fonctions recherche, développement et production de l’entité sont basées en Italie.

Un marché très porteur

« Le projet est notre laboratoire pour expérimenter et développer des offres visant à créer de la valeur sur les marchés de l’énergie. En moyenne, les voitures sont inutilisées pendant 80 à 90 % de la journée. Durant cette longue période, si on les connecte au réseau grâce à la technologie vehicle-to-grid, elles permettront aux clients de recevoir de l’argent ou de l’énergie gratuite en échange du service d’équilibrage offert » pointe Roberto Di Stefano, responsable e-mobility chez FCA pour la zone EMEA.

De son côté, Carlalberto Guglielminotti, directeur général de Engie Eps, voit déjà plus loin et déclare : « En Europe, on estime qu’en 2025 la capacité totale de stockage des véhicules électriques sera de plus de 300 GWh, ce qui représente la plus grande ressource distribuée à disposition du système énergétique européen. Le marché des infrastructures V2G, qui jusqu’à présent n’a vu pratiquement que des projets expérimentaux, est donc prêt à décoller. Le projet du Drosso à Mirafiori représente une première mondiale, et nous sommes convaincus qu’il sera bientôt accompagné d’une solution pour toutes les flottes automobiles des entreprises. »

FCA va investir 5 milliards d’euros dans la mobilité durable

Enfin, Pietro Gorlier, responsable de la zone EMEA pour FCA, souligne que « pour FCA, la mobilité durable est un pilier sur lequel se basent toutes nos activités. Rien qu’en Italie, notamment pour le lancement des productions liées à la mobilité électrique et électrifiée, FCA est en train d’investir cinq milliards d’euros, concernant toutes nos installations, dont deux pour le district de Mirafiori. Dans ce contexte, à part le V2G, de nombreux autres projets se greffent, comme les panneaux photovoltaïques de Solar Power Production Units : une surface de 150 000 m2 en mesure de produire 15 MW d’électricité et de contribuer à une réduction des émissions de plus de 5 000 tonnes de CO2. Ou encore le “ Battery Hub ”, qui envisage l’assemblage de batteries par des technologies d’avant-garde ».

JPEG - 8.9 Mo
Une fois achevé, ce projet deviendra le plus important projet V2G au monde, précise Engie.

Mots clefs associés à cet article : Electromobilité, Marché Flottes, Marché France, FCA - Fiat Chrysler Automobiles, Recharge électrique

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER