FCA désendetté mise sur Jeep pour son développement

Publié le par

Le groupe Fiat Chrysler Automobiles a présenté son plan stratégique 2018-2022. Un plan qui mise sur une expansion des marques Jeep, Alfa Romeo et Maserati, plus rentables pour le groupe.

Sergio Marchionne (FCA).
Sergio Marchionne (FCA).

Après avoir traversé des temps difficiles, le groupe Fiat, devenu Fiat Chrysler Automobiles en 2014 avec le rachat des marques du groupe Chrysler, achève cette année d’éponger sa dette. Une bonne nouvelle portée par Sergio Marchionne, son P-DG, qui révélait aux actionnaires les ambitions du groupe pour les cinq années à venir ce vendredi 1er juin. Des ambitions qui se résument par une montée en puissance des marques premium et luxe du groupe et par le développement des motorisations hybrides pour permettre un abandon progressif du diesel.

Jeep, porte-étendard du groupe

Pour son développement, c’est donc sur ses marques dites premium que va s’appuyer FCA, et en premier lieu Jeep, qui devrait représenter près de 70 % des profits du groupe cette année. L’ambition concernant la marque américaine est explicite : « Cette année, un SUV vendu dans le monde sur dix-sept sera une Jeep. Notre objectif est un sur douze en 2022 et dans le futur un sur cinq » a exposé le numéro un de Jeep, Mike Manley, à l’AFP.

Une croissance qui mise donc sur les SUV, mais également sur le luxe à travers les marques Alfa Romeo et Maserati. L’objectif est de doubler leurs ventes pour atteindre respectivement 400 000 et 100 000 unités à l’horizon 2022.

Synonyme de pick-up full size, la marque RAM, qui a intégré dans sa gamme des utilitaires conventionnels depuis son rachat par Fiat, doit également participer à cet essor mondial. Ici un million de véhicules est visé pour 2022 (contre 770 000 unités prévues cette année, 263 000 en 2009 lors de l’entrée de FCA à son capital).

Fiat est le grand absent de ce plan de développement international. La raison évoquée par Sergio Marchionne est un positionnement local pour la marque italienne, qui devrait donc rester en Europe et abandonner ses ambitions asiatiques.

Des adieux au diesel dès 2021

Dans la tendance actuelle, FCA, a indiqué prévoir l’abandon du diesel en 2021 pour sa gamme de voitures particulières en Europe, Moyen-Orient et Afrique. Parallèlement, près de 9 milliards d’euros vont être investis dans l’électrification.

Fort de son redressement financier, FCA vise une trésorerie positive de 4 milliards d’euros à la fin de l’année et un bénéfice de 4,7 milliards d’euros.

Mots clefs associés à cet article : FCA - Fiat Chrysler Automobiles

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER