Europcar Mobility Group clôt une année 2019 en demi-teinte

Publié le par

En 2019, le spécialiste de la location de véhicules est parvenu à maintenir son chiffre d’affaires organique mais pas son bénéfice net. Dans un contexte toujours plus concurrentiel, l’entreprise aborde donc 2020 avec des objectifs révisés.

© Europcar Mobility Group
© Europcar Mobility Group

Caroline Parot, présidente du directoire d’Europcar Mobility Group le reconnaît elle-même : « Le deuxième semestre 2019 a été riche en défis. » Voire en galères. Entre le ralentissement économique du marché européen et le Brexit « pesant négativement sur nos activités de location », l’année 2019 ne s’inscrira pas comme un des meilleurs millésimes du groupe.

Car, si Europcar Mobility Group a bel et bien atteint ses ambitions financières revues à la baisse et stabilisé son CA à 3 milliards d’euros (en hausse de + 0,9 % si l’on exclut le rachat de l’américain Fox Rent A Car et les franchisés au Danemark et en Norvège), le loueur n’est malheureusement pas parvenu à endiguer l’hémorragie de son bénéfice net. Évalué à 73,5 millions d’euros en 2018, celui-ci a en effet dégringolé à 38 millions d’euros, soit une chute de près de 52 %.

2020 : une nouvelle lutte à mener

« La conjoncture demeurera complexe en 2020, avec des incertitudes macroéconomiques en Europe, ainsi que des difficultés liées à des questions environnementales ou d’urgences sanitaires  », prédit Caroline Parot. Dans un environnement où l’offre s’avère plus importante que la demande et que celle-ci se voit soumise à de nombreuses pressions tarifaires, la présidente du directoire d’Europcar Mobility Group se veut tout de même confiante.

« L’année 2020 étant une étape majeure dans notre parcours vers la réalisation de nos ambitions pour 2023. » À savoir se concentrer sur l’amélioration des marges et la poursuite d’une croissance à deux chiffres des revenus de ses activités de mobilité urbaine. Un investissement de la société dans le digital, « afin de créer une plus grande valeur pour les clients » est également envisagé.

Si Europcar Mobility Group valide donc sa feuille de route, l’entreprise table sur une croissance organique « limitée » ainsi qu’un corporate Ebitda ajusté pour l’ensemble du périmètre de consolidation. Incluant l’Urban Mobility et les dernières acquisitions, celui-ci serait de l’ordre de 300 millions d’euros environ. De même, l’entreprise espère dégager 40 millions d’euros d’économies brutes, soit 4 fois plus qu’en 2019, afin de réduire sa dette.

Mots clefs associés à cet article : Europcar, Location de courte durée (LCD)

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter