Euro NCAP classe les Adas pour la conduite sur autoroute

Publié le par

L’organisme européen chargé de juger la sécurité des derniers modèles de voitures vient de procéder à sa deuxième série d’essais des systèmes d’assistance sur autoroute avec une grille de notation renforcée.

La Tesla Model 3 pèche par son système de « pilotage automatique », poussant l’automobiliste à manquer de vigilance. (© Euro NCAP)
La Tesla Model 3 pèche par son système de « pilotage automatique », poussant l’automobiliste à manquer de vigilance. (© Euro NCAP)

Les constructeurs automobiles accordent de plus en plus de soin au développement des Adas afin d’offrir une aide à la conduite complète, notamment sur voies rapides où se produit la majorité des accidents. Annonçant les prémices du véhicule autonome de demain, ces technologies visant à garantir plus de sécurité au volant sont, par conséquent, les nouveaux critères d’importance avancés par Euro NCAP pour attribuer ses étoiles.

La dernière série de son protocole d’essai et d’évaluation spécifique aux aides à la conduite sur autoroute vient d’ailleurs d’être dévoilée. Celle-ci porte sur dix véhicules parmi les plus appréciés du marché, à savoir l’Audi Q8, la BMW Série 3, le Ford Kuga, la Mercedes-Benz GLE, le Nissan Juke, la Peugeot 2008, la Renault Clio, la Tesla Model 3, la Volkswagen Passat et la Volvo V60. Elle analyse l’efficacité du maintien de la distance de sécurité avec le véhicule précédant, ainsi que celles du régulateur de vitesse adaptatif intelligent et du centrage dans la voie. Toutefois, ces assistants ont pour vocation à ne pas se substituer à la personne au volant, qui doit garder le contrôle total de son véhicule. Un point crucial pour lequel la Tesla Model 3 a été sanctionnée.

La machine ne doit pas prédominer sur l’humain

JPEG - 62.8 ko

« Les meilleurs systèmes offrent un équilibre entre le niveau d’assistance fourni et le niveau d’engagement du conducteur » a fait remarquer Michiel van Ratingen, secrétaire général d’Euro NCAP. En outre, « les résultats de cette série d’essais montrent que l’aide à la conduite s’améliore rapidement et devient plus facilement disponible. Mais tant que la surveillance du conducteur n’est pas sensiblement améliorée, celui-ci doit rester maître de son véhicule en permanence », a-t-il ajouté.

Bien qu’ayant obtenu des notes maximales dans les domaines « assistance du véhicule » et « sécurité d’urgence », la Tesla Model 3 pèche donc par son système de « pilotage automatique » qui s’avère « peu performant en termes de maintien de l’engagement du conducteur ». Une autonomie trop grande et trop peu maîtrisée qui pourrait pousser l’automobiliste à manquer de vigilance, ce qui relègue le véhicule du constructeur britannique dans la catégorie « performances moyennes ».

Mises à jour fondamentales

Pour autant, Euro NCAP salue l’innovation constante apportée par Tesla en matière de mises à jour. La marque d’Elon Musk « est capable d’introduire rapidement des améliorations » à son logiciel Over-The-Air. Une remise à niveau régulière dont l’organisme reproche l’absence sur la Volvo V60 notamment. Comme la Volkswagen Passat et le Nissan Juke, le break suédois écope de « performances moyennes » en termes d’aides à la conduite sur autoroute. Les trois modèles du segment haut de gamme, incarné par la Mercedes-Benz GLE, la BMW Série 3 et l’Audi Q8, font cependant bien mieux. Selon les observations d’Euro NCAP, ce trio offre « un bon équilibre entre un niveau élevé d’assistance à la conduite et le maintien de l’engagement du conducteur », ainsi qu’« un bon système d’urgence d’évitement des collisions », ce qui lui permet de décrocher l’appréciation maximale « très bonnes performances ».

« Démontrant que des systèmes bien équilibrés et avancés sont également disponibles sur des véhicules de catégorie intermédiaire grand public », le Ford Kuga affiche, lui, de « bonnes performances ». Malheureusement pour les constructeurs tricolores, aucune étincelle bleu-blanc-rouge à l’horizon pour la Renault Clio et la Peugeot 2008. Celles-ci figurent dans la catégorie « performances de base » parce que « ne disposant pas de la technologie de pointe des systèmes plus avancés testés ». Comme quoi, les efforts de perfectionnement ne doivent désormais plus seulement porter sur les motorisations, mais aussi sur les Adas.

Mots clefs associés à cet article : Tesla, Euro NCAP, Aides à la conduite, Sécurité

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER