Essai - Suzuki Across : la guerre des clones !

Publié le par

Pour réduire (encore) ses rejets de CO2, Suzuki se met à l’hybride rechargeable. Une technologie maîtrisée par Toyota, que Suzuki achète avec le RAV4, rebaptisé pour l’occasion Across.

image d'illustration © Suzuki
image d'illustration © Suzuki

Ainsi, même en combinant un gros 2.5 l essence et deux moteurs électriques (306 ch en cumulé !), l’Across avoue 22 g de CO2/km et… une consommation de 1 litre/100 km ! Comment est-ce possible ? C’est le fruit des belles performances en mode électrique. La batterie, de grosse capacité (18,1 kWh), permettant de rouler 75 km sans émission ! Mais est-ce réaliste ? Seule manière de le savoir : tester la voiture ! À bord, excepté un volant siglé « S », on retrouve l’univers plutôt flatteur du Toyota RAV 4. Seule fausse note : le GPS n’est pas intégré, obligeant à connecter son smartphone (via Android Auto ou Apple CarPlay). C’est batterie chargée « à bloc » (de 5 à 9h sur une prise domestique selon installation) que nous prenons la route.

Promesses tenues !

L’ordinateur de bord indique 900 km d’autonomie mixte, dont 75 km en tout électrique. C’est plus que la concurrence, comme les Peugeot 3008 Hybrid4 (56 km) ou Ford Kuga PHEV (52 km). Avec ses quatre modes de conduite, on peut moduler selon ses impératifs. Outre le mode « auto », qui mixe les deux en privilégiant l’électrique, il y a un mode « recharge » (énergivore, le bloc thermique faisant alors office de générateur). Ajoutons un mode « 100% hybride » et enfin, celui qui nous intéresse ici, un « 100% électrique », idéal au quotidien.

En roulant normalement nous avons couvert ainsi 70 km, ce qui est un record pour la catégorie ! Mais batterie vide, forcément, on sollicite le 2.5 l essence qui impacte la consommation dans des proportions raisonnables (7,9 l/100 km), compte-tenu du poids (1 940 kg) et du gabarit de ce SUV familial (coffre de 490 à 1 604 dm3). Le plus surprenant est qu’au besoin, cet Across pousse fort (0 à 100 km/h en 6 sec), même si sa boîte CVT et son amortissement pataud aiment modérément cet exercice. Un peu mieux équipé à finition comparable que le Toyota, l’Across a aussi le bon goût de se négocier légèrement moins cher. Un bon conseil : foncez !

Mots clefs associés à cet article : Suzuki, Véhicule hybride rechargeable, SUV compact

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter