[Vidéo] Essai - Porsche Cayenne e-Hybrid : puissance économique

Publié le par

Généralement, un gros SUV sportif est gourmand en carburant, donc polluant. Mais Porsche tord le cou de façon magistrale à cette idée reçue avec son Cayenne hybride : une vraie puissance économique !

En l’espace d’une quinzaine d’années, Porsche a opéré sa révolution culturelle en osant s’affranchir de nombreux tabous. Le premier a été de lancer le Cayenne, un gros SUV de luxe qui a tout de suite trouvé son public, au point de devenir la meilleure vente du constructeur. Le second a été de lui greffer un V6 TDI d’origine Audi, ce qui a fait hurler les puristes… mais boosté les ventes du Cayenne.

Si, depuis, le Cayenne a un petit frère Macan qui s’octroie l’essentiel des ventes, ce dernier reste néanmoins un pilier de la gamme Porsche, en s’adressant à ceux qui trouvent leur 911 trop étriquée pour emmener sereinement leur petite famille. D’où la reconduction du Cayenne, qui en est à sa troisième génération… et déjà la seconde en hybride rechargeable.

Affiné sur le plan du style, avec son bandeau horizontal qui relie les feux, ce svelte et athlétique Cayenne cache bien son jeu dans la mesure où, en embarquant un V6 turbo essence de 340 ch, mais aussi un moteur électrique de 136 ch et un pack de batteries de 14,1 kWh (soit 30% de capacité en plus), il accuse 2295 kg sur la balance !

A watts et à vapeur

Un embonpoint logique pour un engin de 4,92 mètres proposant une habitabilité correcte pour 5 personnes et leurs bagages (645 dm3), mais aussi une dotation complète, même si les options restent malgré tout chères, nombreuses et souvent "obligées". Ainsi, si le prix de départ fixé à 92 304 € est déjà élevé, sachez que notre modèle d’essai tutoyait les… 135 000 € ! Mais ce Cayenne E-Hybrid propose des compensations.

Déjà, sur le plan fiscal, avec ses rejets de CO2 limités à 72 g/km, il échappe au malus écologique (10 500 € sur Cayenne S) et, pour les sociétés, il offre 12 trimestres d’exonération de TVS. Enfin, conduire un tel engin n’a rien d’une punition, au contraire !

Grâce à une puissance cumulée de 462 ch (et 700 Nm de couple !), il distille des performances dignes de son blason (0 à 100 km/h en 5 sec – 252 km/h). Le tout sans trop consommer (12,5 l/km), puisqu’il offre réellement une bonne trentaine de kilomètres en mode 100% électrique (contre 44 annoncés).

Si le bloc thermique peut servir de générateur pour recharger les batteries sur autoroute (comptez 100 km), il vous faudra en revanche patienter 8 heures sur une prise standard, ou 2h30 avec le chargeur embarqué de 7,2 kW. Dommage que, lui aussi, soit optionnel (720 €)…

Retrouvez l’intégralité de notre essai dans le n° 244 de L’Automobile & L’Entreprise

Mots clefs associés à cet article : Porsche, SUV

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER