En novembre, les ventes d’utilitaires se maintiennent sur le fil

Publié le par

En novembre 2020, le marché européen des véhicules utilitaires a enregistré une augmentation très modeste de ses immatriculations. Selon l’ACEA, ce segment a connu une hausse contenue de 0,1 %, comptabilisant 167 315 unités. Sur les onze premiers mois de l’année, la dégringolade est toutefois réelle, les volumes s’établissant à - 20,3 %.

© Volkswagen
© Volkswagen

En novembre 2020, le marché européen des véhicules utilitaires a su redresser un peu la barre comparé au printemps et ses ventes à la peine, ne dépassant pas les 100 000 unités. Le mois dernier, ce palier décisif a enfin était dépassé avec 167 315 nouvelles immatriculations enregistrées, soit une hausse de 0,1 % d’après les chiffres de l’ACEA. Ce n’est certes pas une croissance exceptionnelle dont il faut se réjouir plus que de raison, mais c’est déjà un premier pas vers une progression des ventes, lourdement impactées par la crise sanitaire. Il faut en tout cas espérer que ce marqueur s’avère positif pour l’horizon 2021…

Dans le détail, la demande de fourgonnettes et d’autobus a ralenti en novembre 2020, tandis que le segment des camions, galvanisé par le transport routier toujours en forte activité, a contribué aux résultats encourageants du marché européen. La demande de véhicules utilitaires légers neufs (moins de 3,5 tonnes) dans l’UE est quant à elle restée stable par rapport à il y a un an, stagnant à - 0,5 %. Les quatre principaux marchés affichent cependant des performances en demi-teintes sur le mois dernier puisque les immatriculations se contractant en Espagne (-7%) et en France (-3,1%), tandis que les marchés italien et allemand se ragaillardissent, à respectivement + 11,7 % et + 4,3 %.

Avec 1,5 million d’unités onze mois après le début de l’année, contre presque 2 millions à la même période en 2019, les immatriculations de véhicules utilitaires dans l’Union européenne sont en repli de 20,3 %. Pire, l’ensemble des 27 marchés de l’UE ont accusé des baisses à deux chiffres, bien que celles-ci s’avèrent moins prononcées que les mois précédents. Notons ainsi un recul cumulé de l’Espagne de 28,4 %, de - 18,4 %) en France, de - 16,3 % en Allemagne ou encore - 15,6 % en Italie.

PDF - 403.1 ko

Mots clefs associés à cet article : Véhicule utilitaire léger (VUL), Marché Europe, Camion, Utilitaire, ACEA

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter