Émissions de CO2 : le classement des marques automobiles

Publié le par

Suite à la publication ce jour des moyennes d’émissions de CO2 pour l’Europe, Jato Dynamics a établi un classement des 20 marques les plus vendues sur le Vieux Continent. Verdict : le chemin est encore long pour les constructeurs qui devront respecter la limite imposée par l’Europe pour la fin 2020.

Toyota figure en tête du classement, profitant d'une gamme hybride étendue.
Toyota figure en tête du classement, profitant d'une gamme hybride étendue.

Dans le classement publié par Jato Dynamics, Toyota conserve la première place avec des émissions moyennes de CO2 les plus basses en 2018 parmi les 20 marques les plus vendues en Europe (99,9 g/km). La marque nippone profite d’une gamme hybride étendue. Avec Seat, Suzuki, Nissan et Volkswagen, elle fait partie des 5 marques qui ont vu leur moyenne s’améliorer sur l’année.

Dans le classement suivent de loin deux Françaises : Peugeot (107,7 g/km) et Citroën (107,9 g/km). Ces dernières voient toutefois leur moyenne se dégrader respectivement de 3,2 g/km et 2,4 g/km. Renault arrive en queue de ce top 3 (109,1 g/km, +2,5)

Enfin, parmi les mauvais élèves, Volvo (130 g/km), Mazda (135,2 g/km) et Mercedes-Benz (139,6 g/km) clôturent ce top 20.

Un chemin encore long et des amendes salées

Il est à noter que les chiffres de Jato Dynamics s’entendent en NEDC Corrélé, et non en cycle WLTP. Si comme le calcule l’organisme, les émissions de CO2 croissent de 25 g/km en moyenne sous le cycle WLTP, les résultats de ce classement prouvent que le chemin est encore long pour les constructeurs qui devront à terme respecter la limite de CO2 fixée par l’Europe. Concrètement, à partir du 1er janvier 2021, les marques automobiles ne devront pas dépasser une moyenne de 95 g/km de CO2 sur l’ensemble de leur gamme, la moyenne étant toutefois pondérée par les volumes de chaque modèle. Chaque gramme de CO2 au-dessus de cette moyenne vaudra une amende 95 € par véhicule immatriculé. La note finale pourrait être salée (entre 500 millions à 1 milliard d’euros) pour les constructeurs qui n’auront pas un mix important d’hybrides rechargeables et d’électriques dans leurs ventes totales sur l’année en Europe.

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER