ESF 2019 : le futur de la sécurité selon Mercedes-Benz

Publié le par

À l’occasion du congrès ESV, sur la sécurité des véhicules, qui s’est déroulé mi-juin à Eindhoven (Pays-Bas), Mercedes-Benz a présenté un drôle de SUV. Baptisé ESF 2019, il embarque des systèmes de sécurité inédits dont certains seront bientôt montés en série sur les productions du groupe allemand. Explications.

Au-delà de son look travaillé, le concept ESF 2019 apporte, selon Mercedes,
Au-delà de son look travaillé, le concept ESF 2019 apporte, selon Mercedes, "plus d'une dizaine d'innovations en matière de protection des passagers et des usagers de la route".

La sécurité des automobiles a énormément progressé en un demi-siècle. Cela est dû aux normes de plus en plus drastiques qui imposent aux constructeurs de rendre leurs véhicules plus sûrs, aux crash-test popularisés par l’organisme Euro NCAP (et dont les standards pour obtenir les fameuses cinq étoiles se durcissent d’année en année) mais aussi à l’exigence des conducteurs et à l’insistance des familles de victimes de la route pour que l’accidentalité routière régresse.

Chez Mercedes-Benz, depuis les débuts des années 1970, des experts du constructeur automobile allemand « sont chargés d’enquêter sur les accidents impliquant des véhicules issus de la gamme » indique le professeur Rodolfo Schöneburg, responsable du Centre sécurité véhicule, durabilité et protection anticorrosion de la marque, afin de faire progresser le niveau de sécurité offert par les véhicules commercialisés. C’est d’ailleurs peu ou prou à cette époque que « sur l’initiative de l’Otan, la haute autorité américaine en matière de circulation routière a lancé un programme de développement de véhicules de sécurité expérimentaux (ESF) et l’organisation d’une conférence internationale sur ce thème, baptisée en 1991 "Technical Conference on the Enhanced Safety of Vehicles", soit Conférence technique pour la sécurité accrue des véhicules », rappelle le groupe Daimler dans un communiqué.

Un SUV pour être dans l’air du temps

Si le premier ESF badgé d’une étoile est donc apparu en 1971, Mercedes-Benz vient de révéler en ce début d’été 2019 à quoi ressemble la nouvelle génération de son véhicule expérimental. Baptisé en toute logique ESF 2019, ce véhicule n’a pas été conçu sur la base de la limousine Classe S comme c’était le cas jusqu’à présent, mais sur la base de la dernière évolution du SUV familial GLE. « Les SUV sont très appréciés de nos clients, c’est pourquoi il nous a paru évident de présenter les thèmes liés à la sécurité de demain sur un SUV » commente Rodolfo Schöneburg.

Stylistiquement, le nouveau véhicule se remarque avec sa teinte bicolore blanche et noire rehaussée de liserés orange soulignant les flancs des pneus et ses pare-chocs ou encore avec ses stickers « ESF 2019 » et ses bandes réfléchissantes. Le SUV intègre également une calandre et une lunette arrière numériques, capables d’avertir d’un danger les conducteurs - qu’ils suivent le véhicule ou viennent en sens inverse - ses caméras et capteurs situés sur le toit.

Sous le capot, l’imposant véhicule adopte une motorisation hybride rechargeable et des systèmes d’automatisation de la conduite beaucoup plus poussés que sur un véhicule de série. « Le nouvel ESF 2019 reflète la mobilité de demain et présente une multitude d’innovations sur lesquelles nous concentrons actuellement nos travaux de recherche et de développement » indique, sobrement, Ola Källenius, membre du directoire de Daimler AG en charge du développement de Mercedes-Benz Cars.

Qu’apporte-t-il de nouveau ?

Les responsables de Mercedes-Benz sont catégoriques : « l’ESF 2019 apporte plus d’une dizaine d’innovations en matière de protection des passagers et des usagers de la route ». Ce véhicule étant dédié à la conduite autonome, il intègre un système permettant d’escamoter le volant et le pédalier lorsque le conducteur ne souhaite pas exercer son activité.

Dans cette logique où les occupants profitent de leur trajet pour se divertir ou se détendre, le SUV embarque de nouveaux sièges avec ceintures de sécurité intégrées. Les ingénieurs allemands se sont efforcés de trouver des emplacements d’airbags alternatifs. Le coussin gonflable dévolu au conducteur se retrouve ainsi implanté directement dans la planche de bord, les airbags latéraux sont eux intégrés aux joues latérales des dossiers de sièges.

JPEG - 28.3 Mo

L’ESF 2019 s’équipe également de plusieurs systèmes permettant de communiquer avec les autres usagers de la route. « Pour que les hommes prennent confiance dans la voiture autonome, ils doivent pouvoir reconnaître directement et intuitivement ses intentions », explique le constructeur.

Le SUV a donc la faculté de transmettre des avertissements et des messages via des animations et des symboles projetés sur la lunette arrière ou affichés sur la calandre avant. Implanté sous le véhicule, un petit robot autonome a la faculté de s’extraire de son logement pour aller, par exemple, placer le triangle de présignalisation au bord de la route en cas de danger ou d’accident.

Des équipements potentiellement montés en série

Au-delà de ces équipements, que certains qualifieront sûrement de gadgets, l’ESF 2019 introduit d’importantes mises à jour et évolutions des systèmes d’assistance et de sécurité déjà connus des conducteurs. Mercedes met notamment en avant son système de freinage d’urgence assisté actif.

Selon la marque, avec cette évolution « le véhicule reconnaît désormais, au moment de bifurquer, les piétons et cyclistes qui se déplacent dans le sens de la marche initial. Ainsi, lorsqu’un risque de collision avec des usagers de la route non protégés est détecté, le conducteur est alerté par un signal sonore et visuel et s’il ne réagit pas, un freinage autonome est déclenché ».

À l’image de ce dernier système, certains équipements de sécurité présentés sur ce démonstrateur pourraient rapidement équiper des modèles de la gamme Mercedes-Benz. Le constructeur rappelle notamment avoir commencé à travailler sur les systèmes d’airbags en 1966 puis introduit, en 1980, le premier coussin gonflable de série sur la limousine Classe S.

Retrouvez cet article dans le numéro 247 de L’Automobile & L’Entreprise

Mots clefs associés à cet article : Mercedes-Benz, SUV, Nouvelles technologies, Aides à la conduite, Véhicule hybride rechargeable, Sécurité routière

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER