Didier Leroy prend du recul au sein de Toyota

Publié le par

Toyota vient d’annoncer des changements très importants dans la structure de son top management et Didier Leroy, numéro 2 du groupe en qualité de vice-président exécutif, va notamment quitter ses attributions opérationnelles.

Après avoir été le premier non japonais à occuper un poste aussi important chez Toyota, Didier Leroy va tenir un rôle moins opérationnel. (© Toyota Motor Corporation)
Après avoir été le premier non japonais à occuper un poste aussi important chez Toyota, Didier Leroy va tenir un rôle moins opérationnel. (© Toyota Motor Corporation)

Didier Leroy avait été le premier vice-président exécutif non japonais de l’histoire de Toyota Motor Corporation, mais il va quitter ce poste opérationnel au premier avril 2020. Il restera au sein du groupe, mais avec un rôle de conseil stratégique aux côtés d’Akio Toyoda.

La main de fer d’Akio Toyoda

JPEG - 58.5 ko
Akio Toyoda impose désormais un style de management très direct au sein du groupe.

Cette annonce s’inscrit dans une vaste démarche du groupe japonais qui remodèle significativement son organisation. Rappelant les succès de Toyota Motor Corporation et insistant sur ses forces, notamment son système de production (Toyota Production System), Akio Toyoda a néanmoins fait montre de fermeté lors de cette annonce : « Au-delà des aspects positifs qui constituent notre héritage et que nous allons continuer à renforcer, j’ai le sentiment que notre aptitude à optimiser les coûts s’est affaiblie et que nous laissions s’éroder des caractéristiques majeures du groupe. Il faut que nous rompions avec certaines mauvaises habitudes et que nous retrouvions ce qui fait l’essence du groupe. Si nous ne le faisons pas, nous aurons des difficultés à transmettre le témoin à la future génération dans de bonnes conditions ». Le style est sévère et tranche avec la tradition feutrée des japonais, au moins sur la place publique et médiatique.

Changements de managers et d’organisations

Parmi les nombreux changements dans le top management et le périmètre des attributions, notons la promotion de Masanori Kuwata, nouvel homme fort de Toyota Motor Corporation, tandis que Didier Leroy, Moritaka Yoshida et Kazuhiro Miyauchi quittent leur vice-présidence exécutive.
Au niveau de la névralgique activité Powertrain, le département « battery business » est transféré chez Prime Planet Energy & Solutions, Inc, le joint-venture mis en place avec Panasonic. L’usine d’Hirose disparaît et le champ des composants électroniques est placé sous le pavillon de l’équipementier Denso.

Tous les changements en un clic

JPEG - 40.3 ko
Toyota réorganise notamment ses activités "Battery business" et composants électroniques, en lien avec Panasonic et Denso.

Mots clefs associés à cet article : Toyota, Économie, Équipementiers

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter