Volkswagen décolle à Roissy

Publié le par

Sous l’enseigne « Volkswagen Courtoise Motors », le groupe Jallu-Berthier ouvre la première concession de la marque sur le site aéroportuaire de Roissy-Charles-de Gaulle. Un pari dans cette zone d’activité qui s’ouvre tout juste à l’automobile.

Volkswagen décolle à Roissy

Comme un totem qui accueille les visiteurs à l’entrée de la concession, la Polo rouge surplombe le parking, suspendue à deux mètres au-dessus du sol. Ce véhicule dans les airs résume le positionnement de Volkswagen Courtoise Motors, qui devient le premier point de vente à représenter la marque allemande presque au pied des pistes de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle. Une opportunité que n’a pas laissé passer le groupe Jallu-Berthier. « Nous sommes à 20 kilomètres du périphérique dans une zone de chalandise gigantesque avec 80 000 employés et 120 000 à terme » indique Pierre Jallu-Berthier, président du groupe éponyme.

Avec une vingtaine de concessions réparties sur la ceinture nord de Paris, dont huit aux couleurs de la marque de Wolfsburg, le groupe est déjà bien implanté mais la fermeture de trois sites dans les environs a créé un appel d’air favorable à la construction d’une nouvelle concession. D’autant que le groupe ADP entend développer l’activité automobile sur ses emprises foncières. Tout proche, le centre commercial Aéroville joue un rôle moteur pour l’économie de la zone aéroportuaire, tout en étant lui-même en quête d’activités complémentaires susceptibles d’attirer le chaland. Un pari à relever pour le groupe Jallu-Berthier qui a mis sur la table trois millions d’euros pour construire une concession high-tech sur un terrain qui reste la propriété du groupe ADP. Le contrat prévoit d’ailleurs une durée d’engagement exceptionnelle de soixante ans qui permettra au site de s’adapter à toutes les évolutions de la mobilité.

À la pointe du service

Pour l’heure, Volkswagen Courtoise Motors propose l’offre la plus large possible en présentant à la fois la gamme des véhicules particuliers (en neuf comme en occasion avec une zone dédiée « Das WeltAuto ») et celle des utilitaires exposés sur des emplacements matérialisés en bleu, à l’extérieur du bâtiment. « Nous sommes implantés à proximité de grandes entreprises. Toutes n’ont pas des flotte de véhicules légers. En revanche, le tissu économique local fourmille d’artisans et de PME-PMI » rapporte Éric Beaussier, directeur de la concession. Hormis Audi, implantée sur la parcelle voisine, Volkswagen est la première marque à proposer des services après-vente à proximité des lieux de travail de la zone aéroportuaire.

Une zone de service rapide est équipée de deux ponts élévateurs afin de réaliser des prestations en une heure chrono (1 h 30 pour les utilitaires) grâce à une intervention à « quatre mains » : deux mécaniciens habitués à travailler ensemble se partagent les tâches pour gagner du temps. Tous les équipements sont à disposition (servante mobile d’atelier, appareils d’équilibrage et de démontage des pneumatiques, circuit de fourniture d’huile sous pression…) afin de minimiser le temps passé pour chaque geste.

« Les professionnels ont besoin de vous tout de suite et, si vous l’êtes, cette réputation se répand plus rapidement que chez les particuliers », assure Éric Beaussier. Dans cet esprit, la concession s’est équipée d’une baie de prédiagnostic qui permet au client de déposer son véhicule et d’avoir un premier avis sur un dysfonctionnement par exemple. Si des pièces sont à changer ou des réparations à prévoir, l’atelier et son magasin de pièces de rechange remettent le véhicule en état. Au cours du mois de novembre, près de 300 clients ont déjà laissé leur clés à l’atelier (dont une centaine dans le cadre de la garantie Volkswagen).

Convaincre les pros

« Nous ne faisons pas de l’après-vente mais de l’avant-vente », lance Pierre Jallu-Berthier, un brin provocateur. Ce premier contact est en effet indispensable pour faire connaître la concession, ses services mais également son offre de véhicules neufs.

« Nous visons 120 ventes sociétés pour la mi-2019 », avance Éric Beaussier. Les mouvement est lancé avec une vente de véhicules neufs sur deux déjà signée en B to B. Ce qui n’exclut pas une clientèle de particuliers, composée notamment des salariés qui se rendent à leur travail avec leur véhicule personnel.

Volkswagen Courtoise Motors se veut aussi une vitrine de l’offre électrique du constructeur. La e-Golf occupe une place en vue dans le showroom alors que la e-Up ! est disponible à l’essai sur le parking, où sont rassemblés les autres modèles de la gamme. La concession a anticipé l’essor de ces motorisations avec deux points de charge extérieurs, dont un superchargeur de 150 kilowatts. Des wallbox ont également été installées dans la concession pour recharger les véhicules, y compris lors de leur passage dans l’espace de diagnostic.

Autre particularité, un tunnel de préparation (PVN/PVO) accessible depuis l’atelier comme depuis la zone de stockage extérieure pour fluidifier les circuits internes. Avec le souci que tous les processus soient les plus transparents possibles pour le client. La qualité du service rendu est en effet un argument indispensable pour se forger vite et bien une réputation dans le microcosme des entreprises qui grandissent sur les terres d’ADP.

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
Guide Fiscal 2019

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2019, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2019
COMMANDER