De nouveaux radars traquent le respect des normes anti-pollution

Publié le par

Aujourd’hui, les radars ne se contentent plus de flasher les excès vitesse. Des machines d’un nouveau genre font leur apparition pour traquer, cette fois-ci, les gaz toxiques à la sortie des pots d’échappement.

 Les données recueillies par les radars permettront de dessiner une cartographie complète des niveaux de polluants.
Les données recueillies par les radars permettront de dessiner une cartographie complète des niveaux de polluants.

C’est à Paris que l’expérimentation a débuté depuis quelques jours. Trois radars anti-pollution ont été installés dans les rues de la capitale (12e et 13e arrondissements). En service jusqu’au 16 juillet, ils se présentent comme « un portique métallique équipé d’une caméra pour relever la plaque d’immatriculation et d’un système laser répondant au nom d’Edar (emission detection and reporting) », expliquent nos confrères du Monde.

Mais que les conducteurs se rassurent, aucune verbalisation n’est prévue à l’heure actuelle. « Ce n’est pas un outil de flicage mais un instrument de collecte anonyme de données qui va nous permettre d’obtenir un inventaire beaucoup plus précis de la pollution » précise Christophe Najdovski, maire adjoint chargé des transports, dans les colonnes du quotidien.

Des résultats simultanés

Les émissions des véhicules sont mesurées par spectroscopie laser, dirigée vers le sol, alors que des rétro-réflecteurs collés sur la chaussée réfléchissent le rayon une fois le nuage de gaz traversé. « Le laser effectue 20 000 balayages par seconde,  précise John Stewart Hager, dirigeant de la société qui commercialise cette technologie. Pour chaque véhicule, le système calcule immédiatement et très précisément la concentration de chaque polluant à la sortie du pot d’échappement. » Le résultat apparaît alors simultanément sur un ordinateur portable : des traînées de couleur jaune pour les oxydes d’azote (NOx), rose pour les particules fines, bleue pour le dioxyde de carbone, rouge pour le monoxyde de carbone et verte pour les hydrocarbures.

Les normes d’émissions de NOx non respectées ?

Les résultats de cette campagne, inédite en France, devraient être dévoilés à l’automne pour « confirmer la tendance de fond observée dans le cadre du projet TRUE : malgré le dieselgate, tous les véhicules diesel aujourd’hui en circulation en Europe dépassent encore les normes européennes en matière d’émissions de NOx », selon Le Monde. Une première étude bouclée en juin conclut même que certains modèles en recrachent jusqu’à dix-huit fois plus que les limites autorisées (90 mg/km).

Les données recueillies par les radars permettront de dessiner une cartographie complète des niveaux de polluants émis en conditions réelles de conduite et par catégorie de véhicules, grâce aux relevés des plaques d’immatriculation par caméra.

Mots clefs associés à cet article : Diesel, CO2, NOx, Radar

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER