De nouveaux équipements de sécurité bientôt obligatoires

Publié le par

Le Parlement européen a adopté un texte rendant obligatoire un certain nombre d’équipements de sécurité comme l’avertissement de distraction du conducteur ou la détection en marche arrière. Ces mesures pourraient être effectives dès 2021.

De nouveaux équipements de sécurité bientôt obligatoires

Désormais incontournables de l’argumentaire commercial des constructeurs, les aides à la conduite seront pour certaines bientôt obligatoires. C’est en tout cas la volonté du Parlement européen qui a adopté en commission une proposition de loi qui vise à rendre obligatoire un certain nombre d’équipements de sécurité, ou ADAS (pour Advanced Driver-Assistance Systems). Cette nouvelle législation vise à adapter la réglementation actuelle aux évolutions sociétales. L’objectif est également de préparer l’usager à une automatisation de la mobilité, en renforçant sa confiance et son acceptation de ces systèmes.

Concrètement, les systèmes suivants devraient devenir obligatoires sur toutes les voitures, camionnettes et les bus :

  • l’adaptation intelligente de la vitesse ;
  • la facilitation de l’installation d’un éthylomètre antidémarrage ;
  • la surveillance de la somnolence et de l’attention du conducteur ;
  • l’avertissement avancé de distraction du conducteur ;
  • le signal de freinage d’urgence ;
  • la détection en marche arrière ; et
  • un enregistreur de données d’accident, ajouté par les députés (la Commission proposait d’en équiper uniquement les voitures et les camionnettes).

‘‘La sécurité des usagers de la route, notamment des plus vulnérables, est notre priorité. Ce règlement traite de façon la plus directe de vie et de mort. Nous avons concentré nos efforts pour sauver des vies et limiter les blessures. Ces équipements supplémentaires obligatoires pour les voitures, les camions et les bus sauveront des vies humaines. Je suis très fière du Parlement européen ; malgré toutes nos divergences, les députés ont soutenu cette proposition ambitieuse’’ a commenté Róża Thun, la députée européenne en charge de cette législation au Parlement.

Si le texte survit aux différentes étapes du processus législatif, ces obligations pourraient être effectives dès 2021.

Mots clefs associés à cet article : Sécurité

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter