DTP2i mise sur le gaz naturel pour ses flottes

Publié le par

L’entreprise spécialisée dans les travaux de maintenance et de réparation routière a décidé de convertir son parc au GNV et d’investir dans l’acquisition d’une station privative.

L'entreprise spécialisée dans les travaux publics a récemment initié l’abandon progressif du diesel au sein de ses flottes. © DTP2i
L'entreprise spécialisée dans les travaux publics a récemment initié l’abandon progressif du diesel au sein de ses flottes. © DTP2i

Pour garantir son développement, la société DTP2i a pris le parti d’anticiper les demandes de la ville de Paris en matière de mesures environnementales. Spécialisée dans les travaux publics, l’entreprise dirigée par Christophe Dépée a donc récemment entamé l’abandon progressif du diesel au sein de ses flottes.

Par conséquent, DTP2i compte aujourd’hui trois véhicules roulant au gaz naturel : un véhicule d’accompagnement léger (type Maxi Cargo), un poids lourd pour l’aménagement urbain et un enrobeur projeteur de bitume, nécessaire pour l’entretien de la voirie. Des achats permis grâce au soutien financier de l’État à hauteur de 6 000 euros, ainsi qu’à une aide équivalente de la région Île-de-France.

« Notre client, la ville de Paris, est ravi de leur mise en service parce que ces véhicules utilisent de l’énergie propre, mais aussi parce qu’ils diminuent les nuisances sonores occasionnées lors de nos interventions » souligne Antoine Dacheux, responsable du développement de l’enrobé projeté EP+. Qui se dit également, avec ses équipes, « satisfaits d’être arrivé, au terme de vingt-quatre mois de mise au point, à une machine aux résultats que nous avions imaginés, alors que le process est totalement différent ».

Pour la mobilité durable, DTP2i met les gaz

En plus de cet enrichissement du parc en GNV, DPT2i a également fait le choix d’une station de recharge privative pour alimenter ses nouveaux modèles « propres ». Installée au plus proche des dépôts de l’entreprise, sur le site de Marines, celle-ci permet aux véhicules de faire le plein la nuit, en charge lente, pour être opérationnels le lendemain. Un gain de temps et une autonomie pour les équipes qui n’ont plus besoin d’aller jusqu’à Gennevilliers pour renflouer leurs batteries. D’autant que la station peut accueillir jusqu’à dix véhicules en charge simultanément.

Fort de cette innovation, DTP2i prévoit d’agrandir sa flotte d’autres engins GNV. Notamment un camion benne avec bras de grue Scania pour l’aménagement urbain. De même, un véhicule électrique léger Renault Zoe devrait intégrer la flotte à l’automne. Autant d’investissements inscrivant l’entreprise dans la mobilité durable.

Mots clefs associés à cet article : GNV, Flotte, Mobilité durable

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter