DS abandonnera les moteurs thermiques purs d’ici à 2025

Publié le par

Lancée en autonomie il y a quatre ans maintenant, la marque DS entame la deuxième phase de son développement avec le déploiement de sa stratégie d’électrification. Dès 2025, elle abandonnera les moteurs thermiques purs, pour ne proposer que des motorisations électrifiées.

Yves Bonnefont, directeur de la marque DS.
Yves Bonnefont, directeur de la marque DS.

Depuis son lancement en marque propre il y a quatre ans, DS se porte bien. Sur le 1er semestre de l’année, elle affiche une croissance de 14% de ses ventes mondiales. En France, les résultats présentent une augmentation de 20% par rapport à la même période l’an passé. L’Hexagone demeure ainsi le premier marché de la marque avec 13 400 unités vendues sur les 6 derniers mois, suivi par l’Angleterre, l’Espagne, l’Allemagne et la Chine.

En route vers l’électrification

Fort de ces résultats, DS entame la deuxième phase de son développement et ajoute à sa stratégie un pilier essentiel : l’électrification de sa gamme. Alors que la première DS 100% électrique sera présentée au Mondial de Paris, en octobre prochain, la marque annonce déjà la fin des motorisations thermiques pures pour 2025, au profit du 100% électrique et du plug-in hybride.

« L’électrique a un avantage structurel qui va durer dans le temps. Nous nous mettons ainsi à l’abri de toute réglementation mondiale qui pourrait interdire l’entrée des véhicules polluants dans les villes, explique Yves Bonnefont, directeur de la marque. C’est aussi beaucoup plus agréable à conduire  ». Notons également que le DS 7 Crossback sera disponible dans sa version hybride rechargeable courant 2019.

Equilibre des ventes B2B / particuliers

Plus attractifs qu’un moteur thermique en termes de TCO, DS mise sur ses modèles électrifiés pour séduire les professionnels qui font beaucoup de kilomètres dans un milieu péri-urbain. La marque, qui déploiera des infrastructures dédiées à l’électrique dans son réseau, mise également sur une stratégie de mise à disposition d’un véhicule thermique pour les conducteurs souhaitant effectuer de longs trajets, en dehors des villes.

Notons que la répartition des ventes B2B et particuliers s’établit à 47% contre 53% des immatriculations du DS 7 Crossback à date. Sur l’ensemble de la gamme DS, elle est de 40% contre 60%. « Deux tiers des ventes aux entreprises se font dans le réseau pour des petites flottes et un tiers à travers des loueurs  », détaille Yves Bonnefont.

Un réseau en plein développement

Du côté du réseau justement, DS se développe rapidement. « Nous avons ouvert un point de vente par jour dans le monde sur les six derniers mois de l’année », précise enfin le directeur de la marque. Au total, à fin juin, le réseau mondial compte 340 points de vente, dont 260 en Europe et 130 en France. Sur l’Hexagone, DS prévoit d’en compter à termes 180. Son objectif global se porte à 800 points de vente à travers le monde d’ici 2021.

DS a remporté le prix "Coup de coeur du Jury"des Trophées de L’Automobile & L’Entreprise 2018. Le DS 7 Crossback a également été élu véhicule VP de l’année par les gestionnaires de flotte.

Mots clefs associés à cet article : DS, Véhicule électrique, Véhicule hybride rechargeable

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
Guide Fiscal 2018

Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2018, est l’outil indispensable.

Guide Fiscal 2018
COMMANDER