DHL en mode « green team »

Publié le par

« De jaune, notre groupe va passer au vert », telle est la nouvelle punchline de Frank Appel, président du groupe Deutsche Post DHL. Le groupe va notamment opter pour une électrification intensive de sa flotte.

© DHL
© DHL

Comme la grande majorité des grands groupes, DHL veut atteindre l’objectif zéro émission d’ici à 2050. Au-delà de la vision environnementale, centrale depuis le plan Stratégie 2025 lancé en 2019, Frank Appel, président-directeur général du groupe Deutsche Post DHL, ajoute une vision stratégique : « Je suis convaincu qu’en nous concentrant encore davantage sur nos objectifs ESG, nous resterons l’entreprise privilégiée de nos clients, collaborateurs et investisseurs, et jetterons ainsi les bases d’une réussite commerciale à long terme ». Et de poursuivre : « La Covid-19 a une fois de plus renforcé les grandes tendances de notre époque : la mondialisation, la digitalisation, le commerce électronique et le développement durable, les quatre moteurs de notre Stratégie 2025. De tous ces sujets, le développement durable est le plus pressant ».

Des premiers jalons précisément chiffrés

Concrètement, DHL chiffre ses engagements : en 2020, ses émissions étaient de 33 millions de tonnes. Aujourd’hui, le groupe s’engage à réduire ses émissions annuelles de CO2 à moins de 29 millions de tonnes d’ici à 2030, malgré la forte croissance prévue des activités logistiques mondiales. Pour atteindre ces objectifs, le groupe Deutsche Post DHL investira environ 7 milliards d’euros dans des ressources logistiques neutres sur le plan des émissions de carbone d’ici à 2030. Les fonds seront notamment consacrés à des carburants d’aviation alternatifs, à l’expansion du parc de véhicules électriques zéro émission, et aux bâtiments neutres en carbone.

80 000 véhicules électriques à la route en 2030

Pour les courtes distances et le dernier kilomètre, le groupe continue de miser sur l’intensification de l’électrification de son parc de véhicules. D’ici à 2030, 60 % des véhicules de livraison dans le monde devront être électriques, soit plus de 80 000 véhicules électriques en circulation. En 2020, ce chiffre était de 18 %. Sur les longs trajets, notamment dans le transport aérien, les moteurs électriques ne sont pas une alternative dans un avenir proche et DHL veut promouvoir des carburants produits à partir d’énergies renouvelables. Enfin, il convient de noter que le plan comporte un volet lié à la gouvernance du groupe, ainsi qu’à l’inclusion et l’égalité des chances au sein de l’organisation.

Mots clefs associés à cet article : Véhicule électrique, Flotte, Énergies renouvelables, Livraisons, DHL, énergies alternatives

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous Twitter Linkedin Facebook
Newsletter