Covid-19 : les concessionnaires espagnols réduisent leur activité au strict minimum

Publié le par

L’organisme professionnel Faconauto a préconisé une fermeture pour 15 jours de toutes les concessions automobiles du pays, pour la vente comme l’après-vente.

La crise sanitaire du coronavirus ne cesse prendre de l'ampleur dans le monde et en Europe. (© Gerd Altmann / Pixabay)
La crise sanitaire du coronavirus ne cesse prendre de l'ampleur dans le monde et en Europe. (© Gerd Altmann / Pixabay)

L’organisme Faconauto, en plein accord avec ses membres, préconise donc une fermeture de toutes les concessions automobiles du pays, pour les activités de vente comme de maintenance et de réparation. Dans un premier temps, une fermeture de 15 jours est envisagée, pour être en adéquation avec l’état d’urgence déclaré par le gouvernement et les autorités espagnols. Les principaux industriels présents dans le pays (constructeurs, équipementiers) ont pris presque simultanément des mesures similaires.

« Ainsi, le secteur prend ses responsabilités et s’aligne avec les décisions officielles qui impliquent tout le monde, dont les chefs d’entreprises, pour limiter l’expansion du coronavirus », souligne un porte-parole de Faconauto par voie de communiqué.
De surcroît, Faconauto conseille aux concessionnaires de mettre en place un service et une équipe d’urgence, dotés d’un numéro de téléphone spécifique. Il s’agit de pouvoir répondre aux interrogations des clients qui avaient des opérations d’après-vente ou un process d’achat en cours. Il s’agit aussi d’assurer les services de maintenance et de réparation urgents, notamment pour les secteurs décisifs en cette période de crise (véhicules de transports, de logistique, véhicules sanitaires de type ambulances…).

On peut ajouter que le trafic en concessions s’est effondré depuis le début du mois de mars, près de – 40 % à l’échelle nationale selon plusieurs sources, avec des pics à près de – 80 % dans les clusters Covid-19.

Mots clefs associés à cet article : Marché Europe, Économie, Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter