Covid-19 : le marché des flottes anéanti en avril

Publié le par

En raison de la pandémie de Covid-19, les immatriculations de véhicules d’entreprise ont été quasi interrompues au mois d’avril. Le marché des flottes régresse de 84,39 % par rapport à l’an dernier.

En avril, le marché des flottes a plongé de 84,39 %. (© A&E)
En avril, le marché des flottes a plongé de 84,39 %. (© A&E)

« Le confinement a laminé le marché flottes en avril », indique l’Arval Mobility Observatory (ex-OVE) dans son dernier baromètre mensuel. Selon l’organisme, seuls 11 696 véhicules d’entreprise (VP + VUL) ont été immatriculés le mois dernier. Soit un volume en recul de 84,39 % sur un an.

En détail, les immatriculations de véhicules particuliers plongent de 85,93 % à 6 039 unités, tandis que celles de véhicules utilitaires légers régressent de 82,32 %, avec 5 656 unités enregistrées.

Annus horribilis

Le marché des flottes « d’ordinaire si dynamique et véritable pilier de la croissance du marché automobile national affiche désormais un repli historique de 39,13 % » en 2020, ajoutent les équipes de l’ex-Observatoire du véhicule d’entreprise. Depuis le début de l’année, seuls 178 422 véhicules particuliers et utilitaires légers ont été mis à la route, est-il encore précisé.

« VP et VUL subissent l’effondrement des immatriculations dans les mêmes proportions, puisque les VP enregistrent désormais un repli de 38,13 % (104 469 unités), tandis que les VUL sont en baisse de 40,49 % (73 953 unités) ».

Mots clefs associés à cet article : Marché Flottes

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter