Covid-19 : le marché de la LLD a logiquement dévissé en mars 2020

Publié le par

Pas de miracle… Comme le révèle le flash du Sesamlld, le marché de location longue durée s’est effondré en mars 2020, déplorant un repli de plus de 60 %.

La LLD a reculé de 60 % en mars 2020 par rapport à mars 2019. (© DR)
La LLD a reculé de 60 % en mars 2020 par rapport à mars 2019. (© DR)

D’après les chiffres du dernier flash du Sesamlld, sur le canal de référence des entreprises, 21 911 véhicules ont été immatriculés via la location longue durée en mars 2020, contre 54 882 en mars 2019, soit un sévère recul de 60,07 %. La crise sanitaire du Covid-19 et le confinement expliquent naturellement la situation.
La LLD à particuliers rend une carte de 1 530 véhicules en mars 2020, contre 4 648 en mars 2019 (- 67,08 %). Le canal des particuliers représente 5,8 % de la LLD en mars 2020 et celui des entreprises, 94,2 %.
Sur un total de 74 440 immatriculations (véhicules légers neufs) en mars 2020, 33,49 % ont été réalisées en LLD, soit 23 441 unités.
Au chapitre des motorisations, les tendances se confirment. Le diesel affiche un très net recul (- 65,22 %), au même titre que l’essence (- 58,55 %), tandis que les véhicules électrifiés limitent la casse (- 11,94 % pour l’hybride et - 2,59 % pour le 100 % électrique).

Pour consulter le flash du Sesamlld, c’est ici

PDF - 726.9 ko

Mots clefs associés à cet article : LLD, Marché Flottes, Marché France, Économie, Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter