Covid-19 : le CNPA lance un plan de relance de la filière automobile R3

Publié le par

Le CNPA a appelé ses réseaux, les entreprises ainsi que les partenaires de la branche automobile à se mobiliser dans le cadre de son plan de relance R3 (Relance, Rapide, Responsable), annoncé le 2 avril. Une action qui s’inscrit sur l’ensemble du territoire.

Au coeur de la crise, le CNPA agit pour faire repartir le secteur automobile de plus bel après le ralentissement des activités. © DR
Au coeur de la crise, le CNPA agit pour faire repartir le secteur automobile de plus bel après le ralentissement des activités. © DR

Le CNPA en est convaincu : pour remonter la pente après la crise, il n’y a qu’une seule chose à faire. « Toutes les propositions doivent pourvoir être mises sur la table, dans un seul objectif : les entreprises de l’automobile et des mobilités, au coeur de l’économie et de la société, doivent participer le plus activement possible à un puissant et rapide redémarrage », a donc indiqué le syndicat de Suresnes à ses adhérents et partenaires.

À l’occasion d’un point téléphonique hebdomadaire, le 2 avril 2020, le CNPA a rappelé l’engagement du CNPA depuis le confinement du 17 mars, qui porte sur un double objectif : assurer la protection des salariés et assumer la continuité de l’activité. À ce titre, le CNPA va communiquer prochainement sur un plan de relance avec le logo R3 « relance, rapide, responsable ». Un plan qui s’accompagnerait d’une demande de mise en place d’une nouvelle prime à la conversion pour les véhicules neufs et les véhicules d’occasion. « Nous voulons assurer une reprise aussi rapide que possible », indique Francis Bartholomé. « Il faudra mobiliser nos régions pour faire face à cette relance ».

Une contribution pour l’ensemble de la filière

Cette contribution globale sera soumise à l’approbation des instances du CNPA, Directoire et Conseil d’Orientation et de Surveillance, et partagée avec ses partenaires sociaux. Elle sera également travaillée avec les principaux partenaires et parties prenantes de toute la filière. « Il est essentiel de dépasser toutes les différences pour contribuer à un plan performant dans l’intérêt général », a expliqué le CNPA.

Elle sera ensuite portée, en lien étroit avec la PFA et les organisations les plus représentatives de la filière (CCFA, CSIAM, FIEV, URF etc.), auprès des différents interlocuteurs publics, nationaux et européens. Pour recueillir l’ensemble des propositions, le CNPA a créé un email : avecvous@cnpa.fr. L’objectif étant de disposer d’un document finalisé dans moins d’un mois, soit pour le 30 avril prochain.

Mots clefs associés à cet article : CNPA, Marché France, Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter