Covid-19 : la Banque centrale européenne en sentinelle

Publié le par

À défaut de convergence de tous les États et d’aptitude à créer de l’empathie, la Banque centrale européenne muscle son jeu dans le périmètre financier et réévalue son plan d’urgence.

La BCE engage un plan d'urgence colossal pour soutenir la zone euro. (DR/BCE)
La BCE engage un plan d'urgence colossal pour soutenir la zone euro. (DR/BCE)

La Banque centrale européenne vient d’annoncer une révision à la hausse de son intervention financière par rapport à la crise du coronavirus, ce qui se traduit par «  un plan d’urgence de 750 milliards d’euros pour tenter de contenir les répercussions sur l’économie de la pandémie de coronavirus ». « Les temps extraordinaires nécessitent une action extraordinaire », a sobrement déclaré la présidente Christine Lagarde sur les réseaux sociaux. La Banque centrale européenne ne pose pas de limites à son engagement envers les membres de la zone euro et sous-entend que d’autres mesures pourraient suivre.

Le programme de rachat d’urgence face à la pandémie concerne des rachats de dettes publiques et privées d’ici à la fin de l’année, ont précisé les gouverneurs de l’institution à l’issue de leur conseil. Le président français Emmanuel Macron, qui avait émis des réserves sur l’intensité des premières mesures de la BCE, a cette fois manifesté son « plein soutien aux mesures exceptionnelles » qui étaient prises, tout en ajoutant : « À nous, États européens, d’être au rendez-vous par nos interventions budgétaires et une plus grande solidarité financière au sein de la zone euro. »

Mots clefs associés à cet article : Banque, Organisme de financement, Marché France, Marché Europe, Économie

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER