Covid-19 : l’édition 2020 du Salon automobile de Detroit n’aura pas lieu

Publié le par

Les organisateurs du Salon automobile de Detroit (NAIAS) annoncent l’annulation de l’édition 2020, prévue au mois de juin, à cause de la crise sanitaire du coronavirus qui prend de l’ampleur aux États-Unis.

Les organisateurs du Salon automobile de Detroit ont opté pour une annulation pure et simple de l'édition 2020. (© NAIAS)
Les organisateurs du Salon automobile de Detroit ont opté pour une annulation pure et simple de l'édition 2020. (© NAIAS)

Sale temps pour les Salons automobiles de premier ordre, dont le format était déjà remis en question. Après des annulations (Genève) et des reports – incertains – (Pékin, New York…), la crise sanitaire du coronavirus entraîne la suppression du Salon automobile de Detroit du calendrier 2020. Les organisateurs ne jouent pas la carte du report et donnent rendez-vous aux exposants et aux visiteurs en juin 2021. L’historique Cobo hall devrait être utilisé comme hôpital d’appoint, considérant que le virus devient de plus en plus dévastateur dans l’État du Michigan.

Detroit retrouve ses fantômes

À l’image de Ford, les constructeurs américains soutiennent la décision prise par les dirigeants du NAIAS (North American International Auto Show). Il faut garder à l’esprit que le Salon de Detroit est celui des Big Three (Ford, GM, Chrysler) et le symbole de leur puissance, même si cette dernière est grandement érodée. Le choix d’une annulation pure et simple n’est pourtant pas aisé pour un événement déjà fragilisé et frappé, comme d’autres, par une désaffection des constructeurs et une baisse du nombre de visiteurs. Malmené par le CES de Las Vegas, il avait été décalé dans l’agenda, de janvier à juin. Notons que le Salon automobile de New York doit théoriquement se tenir en août, même si le Jacob Javits Convention Center va aussi se muer en hôpital d’urgence à partir de cette semaine.

Reste à savoir si le Salon automobile de Paris (l’ouverture publique du Paris Motion Festival est prévue du 1er au 11 octobre 2020) pourra avoir lieu, entre incertitudes sur la durée de l’épidémie et un contexte économique, macro comme sectoriel, plombé. Des aménagements sont d’ores et déjà à l’étude, comme en atteste ce communiqué du 30 mars 2020 : « Au regard de la gravité de la crise sanitaire sans précédent face à laquelle le secteur automobile, frappé de plein fouet par l’onde de choc économique, joue aujourd’hui sa survie, nous sommes contraints d’annoncer que nous ne serons pas en mesure de maintenir dans sa forme actuelle le Mondial de l’auto à la porte de Versailles pour son édition 2020. »

Mots clefs associés à cet article : Chrysler, Ford, General Motors, Économie, Salon de Shanghai, NAIAS, Paris Motor Show , Salon de Genève 2020, Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter