Covid-19 : Le sort critique des stations-services

Publié le par

Le CNPA s’inquiète de la situation que vit actuellement le secteur automobile et plus particulièrement les distributeurs de carburants, notamment dans les territoires ruraux.

« Ce réseau constitue, non pas un frein, mais l’une des solutions à l’enjeu de la transition énergétique », plaide le CNPA© ResoneTIC / Pixabay
« Ce réseau constitue, non pas un frein, mais l’une des solutions à l’enjeu de la transition énergétique », plaide le CNPA© ResoneTIC / Pixabay

Nombreux sont les services automobiles touchés par la crise sanitaire Covid-19 et la mise en confinement de la France depuis le 17 mars. Alors que la filière automobile subit de vives tensions, les pompistes aussi accusent de graves revers économiques. Sur les 1.800 stations-services implantées en zone rurale qui ont répondu au sondage, 77% d’entre elles voient leurs ventes de carburants diminuer de 80%, selon le CNPA. Une chute d’activité qui pourraient avoir de lourdes conséquences.

Risque de faillite pour 52% des exploitants de stations rurales

Plus précisément, parmi les exploitants de stations rurales qui ont répondu au questionnaire du CNPA, 52% confirment être impactés très fortement et estiment probable le risque de faillite de leur entreprise sans un retour d’activité soutenue au 11 mai tandis que 4% d’entre eux confirment qu’ils déposeront le bilan de leur entreprise avant le 11 mai.

Désertification de la distribution de carburant

« Ainsi, ce réseau constitue, non pas un frein, mais l’une des solutions à l’enjeu de la transition énergétique, qui doit passer par un aménagement territorial équilibré des points d’avitaillement en énergies », plaide le CNPA. Le syndicat ne cesse d’alerter depuis plusieurs années l’ensemble des pouvoirs publics sur les conséquences irréversibles qu’une désertification des stations-services aurait sur l’attractivité et le rayonnement de certains territoires, en particulier ruraux.

« La recherche de solutions pour le maintien d’un réseau national de stations-services, relève d’une mission de service quasi-public et doit, à ce titre, devenir un sujet prioritaire pour le gouvernement », conclut le syndicat de Suresnes.
Dans le cadre de son plan de relance, baptisé « Plan de Relance Rapide et Responsable – R3 », un ensemble de mesures seront proposées au Gouvernement pour soutenir le maillage territorial des zones rurales en stations-service afin d’accompagner l’évolution de leur offre énergétique, tout en préservant leurs moyens pour assurer leur mission de proximité et d’approvisionnement, facteurs clés d’une activité économique par la mobilité.

Mots clefs associés à cet article : CNPA, Carburant, Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter