Coupe sombre dans les effectifs de Volvo en Suède

Publié le par

Le constructeur scandinave, propriété du groupe chinois Geely, va supprimer 1 300 postes sur ses terres. Les cadres de l’entreprise sont essentiellement concernés.

© Volvo
© Volvo

Alors que l’industrie automobile est au ralenti depuis de nombreuses semaines déjà, Volvo vient d’annoncer la suppression de 1 300 postes sur les 25 000 occupés par ses salariés en Suède. Cette décision semble toutefois n’avoir aucun lien avec la crise sanitaire née de l’épidémie de Covid-19. Le licenciement de ces 1 300 salariés - uniquement des cadres - prend sa source dans la transformation du constructeur, propriété du groupe Geely depuis 2009. Volvo aspirant à la digitalisation de ses activités, à l’électrification de ses gammes, au leadership en matière de conduite autonome et de nouveaux modèles de mobilité.

« La nature exacte et le nombre total de suppressions d’emplois seront décidés au cours des prochains mois lors de négociations avec les syndicats. Les opérations de fabrication de l’entreprise ne seront pas affectées  », assure Volvo dans un communiqué.

Si Volvo réfute que ces suppressions d’emplois aient un quelconque lien avec la situation dans laquelle se trouve l’industrie automobile actuelllement, l’entreprise reconnaît toutefois que « la pandémie de coronavirus a accru la pertinence des mesures » décidées. « La pandémie de coronavirus nous affecte à court terme, mais nous prévoyons un retour des volumes et de la croissance », rassure Hanna Fager.

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter
Recherche
NOS EVENEMENTS
    Guide Fiscal 2020

    Le guide de la fiscalité des véhicules d’entreprises, édition 2020, est l’outil indispensable.

    Guide Fiscal 2020
    COMMANDER