Covid-19 : la 90e édition du Salon de Genève est annulée

Publié le par

La 90e édition du Geneva International Motor Show, qui devait se tenir du 5 au 15 mars prochain à Genève, sur le site de Palexpo, a été annulée par ses organisateurs à la demande des autorités suisses.

Il n'y aura pas de Salon de Genève cette année. (© Antonin Moriscot / A&E)
Il n'y aura pas de Salon de Genève cette année. (© Antonin Moriscot / A&E)

Le coronavirus Covid-19 a eu raison du Salon de Genève. Quelques jours après le recensement des premières personnes contaminées en Suisse, les autorités locales ont annoncé, vendredi 28 février, interdire toutes les manifestations publiques ou privées à venir.

« En raison de la situation actuelle et de la propagation du coronavirus, le Conseil fédéral a décidé de déclarer la situation qui prévaut actuellement en Suisse de "situation particulière" au sens de la loi sur les épidémies, et d’interdire les manifestations de plus de 1000 personnes. L’interdiction entre en vigueur avec effet immédiat et vaut jusqu’au 15 mars au moins », est-il indiqué dans un communiqué du Conseil.

Cette injonction du Conseil fédéral condamne donc l’ouverture et la tenue du salon automobile de Genève. Pour mémoire, la 90e édition du Geneva International Motor Show (GIMS) était programmée à partir du 1er mars pour les médias et du 5 mars pour le grand public jusqu’au 15 mars prochain.

« Nous regrettons cette situation, mais la santé de tous - acteurs et visiteurs - est notre priorité absolue ainsi que celle de nos exposants », indiquent les organisateurs de l’évènement sur le site web du salon.

Quel impact économique ?

« Il s’agit d’un cas de force majeure et d’un coup très dur pour les exposants qui ont massivement investi dans le présence à Genève. Nous sommes convaincus qu’il comprendront cette décision » précisent encore les dirigeants du GIMS et de Palexpo.

Ces derniers n’occultent cependant pas les conséquences économiques et financières qu’entraîne une telle décision, alors que les stands des constructeurs étaient déjà tous montés et que ceux-ci engagent de coquettes sommes et d’importants moyens humains pour participer à l’évènement. Toutefois, il est encore trop tôt pour avancer un chiffrage précis,

« Le démontage devra maintenant s’organiser dans la foulée. Les conséquences financières pour tous les acteurs de la manifestation sont importantes et devront être évaluées dans les semaines à venir. Une chose est sûre : les billets vendus de la manifestation seront remboursés » est-il encore précisé.

Mots clefs associés à cet article : Salon de Genève 2020, Coronavirus Covid-19

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter