Conduite accompagnée et apprentissage

Publié le par

La Sécurité routière, la Caisse d’assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) et l’Union professionnelle artisanale (UPA) ont signé une charte. Ce document entend permettre aux jeunes des secteurs de l’artisanat et du commerce de proximité d’accéder plus aisément à la conduite accompagnée. Michèle Merli, pour la Sécurité routière, Stéphane Seiller, pour la CNAMTS, et Jean Lardin, pour l’UPA, se sont alliés dans ce but.
Le constat est édifiant : les jeunes de 18-24 ans représentent 21,5 % des personnes tuées sur les routes en 2009, alors qu’ils ne constituent que 8,9 % de la population. Le risque routier est statistiquement multiplié par trois pendant les trois premières années de conduite. L’objectif est donc de former 200 000 apprentis. La conduite accompagnée garantit l’acquisition des bons comportements et des bons réflexes sur la route. Les assureurs l’ont bien compris et poussent d’ailleurs au développement de cette formule. Ainsi, une étude à ce sujet diligentée par la MACIF montre que le taux d’accidents matériels des adhérents de la mutuelle âgés de 18/19 ans est moindre de 25 % pour ceux qui ont bénéficié de cet apprentissage et inférieur de 20 % pour la classe des 20/21 ans.
Rappelons qu’avec 469 accidents mortels en 2008 le risque routier professionnel est la première cause d’accidents mortels du travail, tous secteurs confondus. Un accident mortel du travail sur deux est un accident routier.

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter