Citroën : un Ami qui vous veut du bien

Publié le par

La marque aux chevrons s’apprête à livrer sa vision de la mobilité urbaine au travers d’une micro-citadine électrique dérivée de l’Ami One Concept, à découvrir fin février.

Ce concept car a été récompensé au Festival Automobile International il y a quelques semaines. © Citroën Presse
Ce concept car a été récompensé au Festival Automobile International il y a quelques semaines. © Citroën Presse

Avant d’être un ovni pour habitants des villes en mal de transports individuels écolos mais fiables, le modèle Ami était une berline produite par le constructeur français dans les années 1960. Aussi appelée 3 CV, l’Ami est tombé dans l’oubli jusqu’à aujourd’hui.

Alors que le Salon de Genève ne va pas tarder à débuter, Citroën va dévoiler le 27 février prochain une version modernisée, dérivée de l’Ami One Concept. Synonyme de « liberté » pour la marque tricolore, cette petite voiture électrique au look atypique – récompensée au Festival Automobile International il y a quelques semaines – coche toutes les cases pour plaire aux usagers urbains contemporains.

L’Ami des créneaux

D’abord parce que sa silhouette en forme de Rubik’s Cube compacté (2,50 m de long, 1,50 m de large, 1,50 m de haut) lui permet de se faufiler partout dans les centres villes, où l’Ami One Concept est exclusivement destiné à circuler. Ensuite, parce que cette voiturette 2 places répond parfaitement aux attentes actuelles en termes d’électromobilité. Pour cause : capable de rouler jusqu’à 45 km/h sans émettre de CO2, cet Ami du quotidien propose un mode de conduite 100% électrique et bénéficie d’une d’autonomie de 100 kilomètres.

De même, il peut facilement se brancher sur une borne de recharge publique, une Wall Box et même sur une prise standard chez les particuliers, via une rallonge. Quant à la charge complète de sa batterie lithium-ion, elle n’excède pas deux heures assure le constructeur.

Designé avec une symétrie que ne renierait pas Wes Anderson, le concept car aux teintes « Orange mécanique » se veut aussi l’extension roulante du smartphone. Élevant l’interaction homme-machine à son paroxysme, l’Ami One Concept se déverrouille grâce au téléphone. Ce dernier fait également partie intégrante du volant (épuré) auquel il se greffe afin de permettre au conducteur d’accéder à son espace personnel, en plus de nombreux services. Une connectivité accrue qui prouve que Citroën cible en priorité les générations Y (dont la forme bicéphale se retrouve dans les phares, tiens, tiens…) et Z.

La voiture pour tous… dès 14 ans !

D’ailleurs, le doute n’est plus permis lorsque l’on sait que la marque aux chevrons espère se vendre auprès d’un public urbain et jeune le plus large possible, même ceux qui n’ont pas le permis. Car ces profils sont de plus en plus nombreux au sein de cette tranche d’âge et de cette catégorie sociale. Se plaçant donc comme une alternative aux transports collectifs et autres moyens de déplacements individuels, l’Ami One Concept est aussi « accessible à tous dès 16 ans (14 ans en France) », stipule Citroën dans un communiqué.

JPEG - 45 ko

Désireux de bousculer les codes de la mobilité citadine en imaginant une nouvelle solution s’apparentant à un compromis, l’Ami One Concept repensé sera dévoilé plus en détail à la fin du mois. Rendez-vous donc le 27 février pour voir si l’Ami cale, ou non, face à des ambitions démesurées.

Mots clefs associés à cet article : Citroen, Véhicule électrique, Smartphone, Micro-citadine, concept car , Salon de Genève 2020

Voir aussi :

A la une
Suivez-nous RSS Twitter Linkedin
Newsletter